image_pdf

L’HUILE D’OLIVE VIERGE EXTRA BIO TRAMIER

obtient la plus haute note de 14,3/20 lors d’un test comparatif réalisé en Mai 2017
par l’association de consommateurs UFC Que Choisir.

Huile_olive_vierge_extra_bio_tramier_comparatif_association_ufc_que_choisir_meilleure_note

Pas peu fiers de s’être illustrés brillamment au comparatif des huiles d’olive vierge extra bio en vente sur le marché Français, effectué par l’association UFC Que Choisir, il est normal, que vous, nos plus fidèles consommateurs en soyez les premiers avertis et que vous partagiez avec nous cette distinction bien méritée !

Sur 15 huiles d’olive vierge extra bio testées en Mai 2017, Tramier remporte la meilleure note en s’imposant pour de nombreux critères devant ses principaux concurrents.

Vous pouvez maintenant être certain que vous faîtes le bon choix en choisissant notre huile d’olive bio, symboles de nature, équilibre, goût et bien-être.

Le processus de labellisation bio est des plus rigoureux chez Tramier. Réglementation stricte, contrôles réguliers assurent aux consommateurs de nos produits bio, que toute notre chaîne de production respecte la législation en vigueur. De la sélection du fruit sur l’arbre, à la fabrication et l’obtention du précieux nectar jusqu’à sa mise en bouteille.

Mais qu’en est-il de la bio aujourd’hui concrètement ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article vous informant sur un phénomène d’actualité, un véritable style de vie, fédérant une communauté de producteurs et de consommateurs ne cessant de croître chaque année.

Olives_noires_bio_tramier

 

La culture bio, ça veut dire quoi aujourd’hui ?

Focus sur un mode de culture aux normes bien définies et rigoureusement contrôlé.

 

Définition :

L’agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants*.

Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. Ce mode de production permet d’expérimenter en vraie grandeur des pratiques innovantes respectueuses de l’environnement et qui sont susceptibles d’être développées plus largement en agriculture. Ses modes de transformation privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits.

Les principes de l’agriculture biologique ont été introduits en France après la seconde guerre mondiale. Sa première officialisation remonte à la loi d’orientation agricole (LOA) de 1980 et le terme “ agriculture biologique ” apparaît en 1991 dans un règlement européen qui reconnaît officiellement ce mode de production (règlement CEE 2092/91 du 24 juin 1991).

La récente réglementation européenne réaffirme les grands principes de l’agriculture biologique : gestion durable de l’agriculture, respect des équilibres naturels et de la biodiversité et promotion des produits de haute qualité dont l’obtention ne nuit ni à l’environnement, ni à la santé humaine, ni à la santé des végétaux, des animaux ou à leur bien-être.

Sources : Ministère de l’agriculture

 

Et les consommateurs dans tout cela ?

La Bio plébiscitée par les Français

 

D’après les derniers chiffres du Baromètre Agence BIO / CSA, près de 9 Français sur 10 (89%) ont consommé des produits bio en 2016, près de 7 sur 10 (69%) disent en consommer régulièrement, c’est-à-dire au moins une fois par mois, et 15% tous les jours ! On est loin des chiffres enregistrés par la première édition du Baromètre : en 2003, 46% des Français ne consommaient jamais de produits bio.

Cette évolution a lieu dans un contexte où les Français accordent de plus en plus d’importance à la préservation de l’environnement dans leurs actes d’achat (92% vs 89% en 2015 vs 67% en 2007). Ils trouvent dans la Bio une réponse à leurs attentes avec une agriculture d’avenir, basée sur le respect de l’environnement, du bien-être animal, favorisant l’emploi et le développement territorial.

L’édition 2016 du baromètre Agence Bio/CSA “perception et consommation des produits biologiques”  vous donne des clés pour mieux comprendre la consommation bio.

La bio en France

 

Chiffres de la bio en France

En 2016, la bio renforce sa croissance

 

Huile_olive_vierge_extra_bio_tramier_comparatif_association_ufc_que_choisir_meilleure_note_illustration

La bio: Une grande diversité d’emplois

L’activité biologique (production, transformation et distribution) concerne en 2016 près de 118 000 emplois directs, avec une croissance annuelle moyenne de 8,4% par an depuis 4 ans.

 

Un nombre d’opérateurs qui poursuit son augmentation

Fin 2016, 47 104 opérateurs (producteurs, transformateurs, distributeurs et importateurs) étaient engagés dans la production biologique, soit une augmentation de près de 10% par rapport à fin 2015.

La bio franchit la barre symbolique des 5% de la SAU*

 

1 538 047 ha étaient engagés selon le mode biologique en 2016, soit une augmentation de 17% par rapport à 2015:

  • 1 054 877 ha certifiés bio
  • 483 170 ha en conversion dont 265 536 ha en première année de conversion (vs 226 130 ha en 2015)

Sources : agencebio.org

 

Les huiles d’olive vierge extra bio Tramier existent en 2 formats :

 

Le format classique en 75cl pour un usage quotidien.

Le format de poche en 25cl  hyper pratique que vous pourrez emporter partout !

Huile_olive_vierge_extra_bio_tramier_logo_AB

Consultez nos recettes saines et gourmandes concoctées avec l’huile d’olive bio!

1- Salade de fenouil, mangue et crevettes

2- Poulet sauté au citron, pâtes de courgettes

3- Salade Buddha bowl estivale

4- Salade en bocal de Marciatack

* SAU : Surface Agricole Utile

* INTRANTS : on appelle « intrants » les différents produits apportés aux terres et aux cultures.

 

Consultez l’Infographie sur les Français et la bio !

Sources : agencebio.org

 

Pour en savoir plus :

Ministère de l’agriculture

agencebio.org