En matière de nutrition, les idées reçues sont légion. L’abondance des informations disponibles suscite parfois la confusion. Dans cet article, la nutritionniste Tramier débusque les principales idées reçues à propos de l’alimentation et démêle le vrai du faux.

 

Tramier_Nutrition_Huile_Olive_Noix_Colza_Arachide_Tournesol

Il existe des huiles végétales plus légères que d’autres.

FAUX

 

Les huiles végétales renferment la même teneur en graisses et en calories quelle que soit leur origine : 100% de lipides et 90 kcal/cuillère à soupe (10g).

Il n’existe donc pas d’huile dite « légère », ni d’huile « grasse ». Afin de profiter au mieux des bienfaits des huiles végétales, il est recommandé de varier les sources et formes consommées au quotidien car leur composition nutritionnelle varie d’un produit à l’autre. Par exemple :

  • L’huile d’olive est particulièrement riche en acide oléique et en antioxydants comme la vitamine E. Idéale pour la cuisson et dans les vinaigrettes, elle accompagne agréablement les crudités, soupes, pâtes, woks ou tartares. Recherchez l’indication « vierge-extra » désignant une huile de qualité supérieure avec un faible taux d’acidité.
  • Les huiles de noix et de colza regorgent d’oméga 3 – acides gras essentiels à valoriser dans l’alimentation – et de vitamine E. Elles sont indiquées pour les mayonnaises et pâtisseries et pour assaisonner les salades, les légumes crus et cuits.
  • Les huiles d’arachide et de tournesol, sont sources d’acides gras essentiels oméga 6 et de vitamine E. Elles sont adaptées aux cuissons à forte température et aux fritures.

 

Tramier3_Nutrition_Huile_Olive_Noix_Colza_Arachide_Tournesol

Pour garder la ligne, il est souhaitable d’éviter de sauter des repas.

VRAI

 

Il s’agit de l’un des grands principes à suivre pour maintenir son poids.

L’adoption d’une alimentation structurée autour de 3 à 4 repas par jour permet de mieux calmer la faim entre les repas et d’éviter les grignotages, favorables à la prise de poids. Intégrer des habitudes alimentaires saines et de s’y tenir est le meilleur moyen de maintenir son poids et sa forme durablement :

  • Faites vos choix sans exclure aucun groupe d’aliments. Alternez protéines animales et végétales, en incluant des légumes, fruits, céréales complètes, laitages à chaque repas, sans oublier l’eau, qui procure une sensation de plénitude et facilite l’élimination. Les matières grasses sont à utiliser en quantité modérée pour les assaisonnements.
  • Dosez les portions et réduisez la taille de l’assiette ! Une petite assiette remplie donne l’impression de manger davantage et leurre les signaux envoyés au cerveau. Prenez le temps de mastiquer pour mieux ressentir la sensation de rassasiement et d’éviter de se resservir.
  • Cuisinez ! C’est la meilleure façon de contrôler les quantités utilisées. Préférez des produits frais, de saison et peu transformés. Préparez vous-même vos vinaigrettes à base d’huile d’olive et de fines herbes pour donner du goût et parfumer vos recettes.
  • Soignez votre hygiène de vie. Si votre activité professionnelle est plutôt sédentaire, prévoyez des exercices physiques agréables plusieurs fois par semaine. Dormez suffisamment car la fatigue incite souvent à consommer des produits gras et sucrés.

Tramier_Nutrition_Huile_Olive_Noix_Colza_Arachide_Tournesol3

Les matières grasses sont généralement mauvaises pour le coeur.

FAUX

 

Supprimer complètement les graisses de l’alimentation est une erreur !

Les graisses, ou lipides, constituent une source d’énergie pour le corps. Ils alimentent les cellules et les organes (cerveau, cœur…). Ils jouent également un rôle majeur de régulation des fonctions physiologiques : immunité, formation des hormones, système nerveux…

D’une façon générale, pour se protéger des maladies cardiovasculaires, les autorités de santé publique conseillent de privilégier une variété d’aliments et d’intégrer au menu des lipides de bonne qualité nutritionnelle dans les bonnes proportions : environ 35% à 40% des apports énergétiques quotidiens.

Il existe 2 types de graisses :

Les acides gras saturés (AGS) :

  • Présents dans les aliments d’origine animale (viandes grasses, charcuterie, beurre, crème, fromage…) et dans les produits transformés (sauces, pâtisseries, gâteaux, biscuits apéritifs, confiserie…) ;
  • Leur consommation est à modérer car des apports excessifs ont tendance à augmenter le « mauvais » cholestérol contribuant ainsi à l’apparition de pathologies cardiovasculaires.

Les acides gras insaturés (AGI) :

  • Ils se trouvent dans les poissons gras (saumon, sardine, maquereau), huiles végétales (olive, colza, noix…), fruits oléagineux (amandes, pistaches, noix, olives de table…).
  • Leur intégration est encouragée car ils sont favorables au bon fonctionnement du système cardiovasculaire.

Retrouvez plusieurs recettes bien-être à base d’huiles :

Poulet sauté au citron, pâtes de courgette, huile d’olive bio
Salade de tagliatelles de courgettes à la menthe
Soupe de poireaux aux olives

Nutritionniste Tramier, Novembre 2017.