Après avoir bien profité des fêtes de fin d’année, avec ses repas copieux et son lot de nuits éveillées, l’organisme a besoin de se mettre au repos. Ce mois-ci, la nutritionniste Tramier fait le tri sur les régimes préconisés pour soigner son système digestif et retrouver l’équilibre après cette période de festivités intenses. Suivez le guide !

  • Le régime détox en hiver, est-ce utile ? 

Les excès caloriques pratiqués lors des fêtes de fin d’année soumettent les organes comme le foie, la vésicule biliaire, l’intestin et le rein à un travail plus soutenu pour assurer une bonne digestion.

En parallèle, en hiver, certaines situations favorisent le stress et la fatigue de l’organisme : alimentation déséquilibrée, consommation d’alcool, manque d’activité physique, faible exposition au soleil ou pollution urbaine. Ces éléments accroissent la production de molécules instables par le corps, les radicaux libres, provoquant des réactions biologiques appelées « stress oxydant ». Ce mécanisme induit un vieillissement cellulaire précoce et entraîne l’apparition de maladies.

Apporter une attention toute particulière à son mode de vie est souvent nécessaire pour retrouver la forme en début d’année.

nutrition_detox_regimes_alimentaires_bien-etre_olives_tramier_illustration4

Quatre choses à savoir à propos du régime « détox » :

  • Détoxifier l’organisme ne signifie pas jeuner mais consiste à maîtriser ses apports caloriques tout en facilitant l’élimination de toxines (acides, résidus métaboliques), notamment via le foie, organe qui filtre et purifie le sang dans le corps. L’un des principes pour favoriser une bonne élimination est de boire suffisamment : au moins 1 à 2 litre d’eau par jour. Préférez les infusions ou le thé vert bio au café qui contiennent une bonne dose de polyphénols ou d’antioxydants.

Astuce : préparez vous-mêmes vos recettes de boissons (smoothies, jus), bouillons, soupes et potages. Ils favorisent l’hydratation et aident à calmer la faim.

Recettes : Soupe aux coings et à la citrouille, soupe de poireaux aux olives, velouté de chou-fleur

  • Intégrer davantage de fruits et légumes à croquer pour rallonger la mastication et aider à enclencher les signaux de satiété. Consommer des fruits et légumes crus est une façon agréable d’augmenter les apports en eau et en vitamines (C, β-carotène) reconnues pour leurs propriétés anti-radicalaires.

Astuce : épluchez vos fruits et légumes ou brossez-les avant consommation car la peau concentre souvent les résidus de pesticides.

  • Les féculents sont aussi préconisés en période détox pour les apports en fibres et favoriser ainsi un bon transit intestinal. Privilégiez les formes complètes plus riches en fibres et en vitamines comme le pain au son (avoine, blé), les légumes secs (lentilles, fèves, pois chiches, soja), les graines (lin, sésame, chia…).

Recettes détox : Salade de lentilles et chou rouge, soupe Thaï aux crevettes.

Bon à savoir : les fibres aident aussi à apaiser la faim.

  • Préférez les huiles végétales comme l’huile d’olive ou l’huile de colza aux sauces trop grasses pour assaisonner vos plats et profiter de leur teneur élevée en antioxydants.

Astuce : pensez aux herbes aromatiques d’hiver (persil, basilic, menthe, ciboulette, marjolaine, menthe) riches en vitamine C

  • Équilibre alimentaire et bien-être intestinal, se priver de gluten, de lactose et de produits animaux, est-il conseillé ?

     

Différents régimes dits « d’exclusion » sont pratiqués par la population pour des raisons médicales mais également pour des motivations très diverses, souvent liées à des modes. Avant d’entreprendre d’exclure des aliments de son alimentation, il est important de savoir pourquoi certaines personnes doivent recourir à ces régimes.

  • L’allergie alimentaire est une réaction anormale du système immunitaire face à certaines substances allergènes (arachide, lait, noix…). Elle se manifeste par des symptômes cutanés, troubles digestifs ou respiratoires.
  • L’intolérance alimentaire, n’implique pas le système immunitaire. Elle provoque une réaction du métabolisme causée par l’anomalie d’une ou plusieurs enzymes (absente, insuffisante ou inactive) après l’ingestion de certains aliments. Cette forme d’hypersensibilité alimentaire se traduit notamment par des troubles digestifs et une fatigue extrême.
  • Les personnes intolérantes au lactose ne peuvent pas digérer le lait dû à une carence en lactase, enzyme assurant la digestion du lactose (sucre du lait).
  • L’intolérance au gluten est liée à la malabsorption de la gliadine, protéine contenue dans le gluten des céréales (blé, seigle, orge).

Recette : Quiche sans gluten

Les produits sans gluten ou sans lactose se sont développés sur le marché ces dernières années, pour le bien des malades. Leur consommation répond à un besoin de santé précis. Toutefois, elle ne présente pas d’intérêt sans diagnostic médical justifié et peut même engendrer des carences alimentaires.   

 

  • Le régime végétarien est-il recommandé ? 

Les régimes végétariens excluent la chair animale (viande, poisson). Les motivations sont très variables selon les régions (religieuses, économiques, environnementales, santé, respect/bien-être animal). Une alimentation végétarienne peut être préconisée, à condition d’inclure une grande variété d’aliments, notamment les légumineuses. Elle est souvent plus riche en fibres, favorables au bien-être intestinal.

  • Selon les personnes, la consommation d’œufs, de poisson et de produits laitiers peut être maintenue. On appelle « flexi-végétariens » les personnes qui réduisent leurs apports en viandes sans l’exclure totalement.
  • Le végétalisme ou véganisme s’apparente plutôt à un mode de vie. Il interdit tous les produits animaux et les dérivés issus de leur exploitation (miel, cuir). Le régime dit « vegan » nécessite une vigilance accrue pour assurer l’équilibre alimentaire, en particulier concernant les apports en fer, vitamine B12 et en protéines de qualité.

 

nutrition_detox_regimes_alimentaires_bien-etre_olives_tramier_illustration8

 

Recettes végétariennes : curry chou-fleur, samoussas végétariens, hamburger, rouleaux de printemps

Grâce aux conseils partagés par la nutritionniste Tramier, vous disposez d’éléments utiles pour vous aider à commencer l’année sur de bonnes bases. La mise au repos temporaire du système digestif peut être indiquée après la période des fêtes de fin d’année. Elle peut constituer le coup de pouce nécessaire, associée à une activité physique agréable, pour retrouver l’équilibre alimentaire et un mode de vie plus sain.

Nutritionniste Tramier

Pour mieux s’informer :