Focus sur un arbre éternel et magique

Un peu de botanique

L’olivier fait partie de la famille des oléacées (genre olea) qui comprend, entre autres, les lilas (Syringia), les troènes (Ligustrum) et les frênes (Fraxinus), ainsi que nombre d’arbustes comme les forsythias, les jasmins.

L’olivier est du genre Oleae qui comprend une huitaine d’espèces dont l’Oleae Europae qui nous intéresse principalement.

Celle-ci se divise en deux sous-espèces :
Olea Europa Sylvestris ou Oléastre, c’est à dire l’olivier sauvage, et Olea Europae Sativa ou l’olivier cultivé.

Le verger oléicole mondial

Avec la période des grandes découvertes puis de la colonisation, l’oliviertraverse le détroit de Gibraltar pour voyager vers des pays plus « exotiques » comme la Californie, le Mexique, le Chili, l’Afrique du Sud, l’Australie…

L’olivier est présent sur six continents : Europe, Amérique du nord, Amérique du sud, Afrique, Asie, Océanie. Toutefois, c’est dans le pourtour méditerranéen que l’on retrouve plus de 90 % des oliviers. Les principaux vergers d’oliviers se situent en Espagne, en Tunisie, en Italie, en Turquie, en Grèce, au Maroc, en Syrie et au Portugal.

 

Le cycle de l’olivier

L’olivier se distingue des autres espèces fruitières par sa très grande longévité pouvant donner des arbres plusieurs fois centenaires. Si le tronc disparaît par vieillissement, les rejets se développant à sa base assureront sa pérennité et redonneront un nouvel arbre.

L’olivier est également réputé pour sa grande rusticité, lui permettant de se développer et de fructifier sous des conditions de climat sub-aride et sur des sols parfois très pauvres.

Mars – Avril : La taille.

Mai – Juin : La floraison.

Juillet – Août : Le grossissement des fruits.

Septembre – Octobre : La récolte des olives de table vertes.

Novembre – Décembre : La récolte des olives de table noires et à huile.

Janvier – Février : La récolte des olives à huile.

La culture de l’olivier

La zone de présence de l’olivier délimite les régions de type méditerranéen.

Le sol

L’olivier est un arbre qui s’accommode de terrains pierreux et secs, il apprécie particulièrement les sols calcaires.

Le climat

L’olivier craint le froid. En période de
repos végétatif, l’olivier peut supporter des températures froides de l’ordre de –10°C à –15°C. Au-delà, l’olivier pourra souffrir et geler. Selon son âge et la profondeur de son système racinaire, il pourra, par la suite, se régénérer.

L’olivier, par contre, est apte à supporter des températures élevées si l’apport en eau est satisfaisant.

L’olivier redoute des taux d’humidité ambiante élevés qui favorisent le développement de certains parasites. De ce fait, la culture de l’olivier n’est pas adaptée à la proximité immédiate de la mer.

 

Utilisations

L’olivier est un arbre riche. Ses utilisations sont nombreuses et reconnues :

Nourriture, combustible pour l’éclairage, soin pour la peau et les rhumes, décoction pour tisanes réputées efficaces contre la tension élevée, décoration…

Tout est utilisable dans I‘olivier.

Arbre magique, il peut vivre plus de mille ans dans des conditions quelques fois fort inconfortables. On dénombre plusieurs oliviers millénaires, tels ceux de Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) en France, sans compter les champs d’oliviers centenaires.