image_pdf

A table ! La soupe est servie !

Servie en entrée ou en plat principal, froide ou chaude, facile à préparer et économique… aucun autre produit ne peut remplacer la soupe.
Ce mois-ci, Tramier vous fait découvrir – ou redécouvrir – les qualités nutritionnelles de cet aliment universel et intemporel.

Quels sont les bienfaits de la soupe pour notre forme et notre santé ?

Un faible apport en calories

Une assiette de 250 ml de soupe de légumes fournit en général moins de 100 kcal. La soupe présente le double avantage d’apporter peu de calories et d’avoir un rôle rassasiant ou « coupe-faim ». Cet effet est encore plus marqué lorsque les soupes contiennent des petits morceaux comparativement aux préparations moulinées. La soupe est donc intéressante dans la gestion du poids car elle contribue à limiter la quantité de calories consommée au cours du repas. Sans oublier sa teneur élevée en eau qui permet de compléter les apports hydriques recommandés (1,5 litres/jour).

 

Une source en vitamines et en minéraux

La soupe à base de légumes apporte une quantité significative de nutriments comme les vitamines du groupe B, les minéraux (magnésium, potassium, sodium et phosphore) et les antioxydants (béta-carotène, lycopène). Ces micronutriments sont essentiels au bon fonctionnement de nos cellules et pourpréserver notre vitalité, surtout à l’approche de l’hiver.

Pour multiplier les plaisirs et les bienfaits de la soupe, variez les légumes utilisés en privilégiant les produits de saison : potiron, pomme de terre, poireau, betterave, tomate, champignons et tous les autres légumes méditerranéens… Conservez la peau des légumes lors de la préparation afin de limiter les pertes vitaminiques. Certaines vitamines étant solubles dans l’eau, ne lavez les légumes qu’au dernier moment et réservez le liquide de cuisson pour la préparation de la soupe.

Une richesse en fibres alimentaires

Les légumes ou légumineuses (haricots, lentilles, pois…) ajoutés à la soupe constituent une bonne source de fibres. Ces composants végétaux sont importants pour l’équilibre car ils favorisent un bon transit intestinal.

Comment améliorer la qualité nutritionnelle de l’alimentation grâce à la soupe ?

– Ajouter des protéines pour obtenir une soupe plus nourrissante

Pour donner plus de consistance à vos soupes et les convertir en véritable repas, il suffit d’y inclure des ingrédients riches en protéines. Compte tenu de leur composition spécifique, les protéines jouent un rôle clé dans tous les processus du corps (renouvellement des cellules musculaires et des organes, formation du sang, immunité…). Elles doivent donc être intégrées à chaque repas. Dans la soupe, ajoutez-les sous forme de fromage râpé ou gratiné, de morceaux de viande cuite (poulet, cubes de jambon) ou de poisson. Les végétaux comme le tofu, les algues, les légumes secs ou le quinoa contribuent également aux apports en protéines.

– Faire consommer davantage de légumes aux enfants

La soupe constitue un moyen facile et délicieux de faire découvrir et consommer des légumes aux enfants. Pour les convaincre, n’hésitez pas à y mettre formes et couleurs : croûtons, gressins, pâtes alphabet, riz – agrémentez d’huile d’olive ou de crème fraîche – et le tour est joué ! Si votre enfant n’aime pas les textures en morceaux, préparez un potage avec des aliments bouillis puis passés au chinois.

– Utiliser les légumes défraîchis et valoriser le « fait-maison »
Placards vides ? Pas le temps cuisiner ? Des amis arrivent à l’improviste ? La soupe constitue une alternative saine aux plats préparés. Il existe mille et une façons de concocter une soupe.

Rien n’est plus facile : combinez vos légumes défraîchis ou surgelés prédécoupés avec un peu d’eau et l’assaisonnement, mettez le tout à cuire quelques minutes dans la cocotte-minute ou la marmite, mixez et servez ! Vous obtenez ainsi un met économique et riche en nutriments tout en limitant le gaspillage. Préparez vos soupes à l’avance, elles se conservent plusieurs mois au congélateur.

Avec ses qualités nutritionnelles uniques, la soupe reste un plat d’excellence. Il ne vous reste plus qu’à utiliser votre créativité culinaire et les conseils de Tramier pour composer de belles et bonnes soupes à l’approche de l’hiver.

Nos recettes de soupe :

La soupe froide façon Gaspacho, tomates, fraises cumin
La soupe de poireaux aux olives

Nutritionniste Tramier – Novembre 2015