L'olivier

l’olivier

l’olive

l’huile d’olive

L’olivier est un arbre riche. Ses utilisations sont nombreuses et reconnues : nourriture, combustible pour l’éclairage, soin pour la peau et les rhumes, décoction pour tisanes réputées efficaces contre la tension élevée, décoration…

Tout est utilisable dans I‘olivier.

Cultiver un olivier chez soi !

Sur un balcon, une terrasse ou en intérieur, découvrez comment prendre soin de votre olivier !

L’olivier est un arbre qui fascine. Il est idéal en pot pour décorer votre terrasse, votre balcon ou votre salon à condition qu’il soit situé dans un endroit lumineux. Arbre très résistant, il demande très peu d’attention pour vivre et croître. Nous vous rappelons que sa durée de vie peut aller jusqu’à des milliers d’années.
Voir notre article sur les “oliviers millénaires” en France

Malgré tout, il est indispensable de savoir comment entretenir un olivier en pot. En France, l’olivier est caractéristique des régions méditerranéennes.Sa culture, pour obtenir de nombreux fruits, requiert en effet beaucoup de soleil. Cependant, certaines personnes arrivent tout de même à avoir des olives sur les côtes atlantiques ou au Nord.

Si vous avez décidé de planter cet arbre si noble dans un pot, il convient de l’entretenir selon les règles de l’art. Voici donc quelques conseils qui vous permettront de le conserver “Ad vitam æternam”.

L’olivier est très résistant à la sècheresse, ses besoins sont faibles.

Il peut vivre à l’état spontané avec très peu d’entretien. Sa croissance est dite lente, 10 à 15 centimètres par an. Son système radiculaire se développe lentement.

C’est pour cela que l’olivier peut être cultivé en pot de nombreuses années pour l’ornement d’intérieur, de terrasse, balcon ou jardin.

Si vous habitez dans une région très froide où les températures hivernales descendent régulièrement au-dessous de moins dix degrés, et qu’il se trouve la majeure partie du temps en extérieur, il vous faudra le mettre à l’abri dans un lieu éclairé et frais, votre garage, votre cellier, votre hall d’accueil.

Ne pas le laisser l’hiver dans une pièce trop chauffée, trop “sèche” ! Dès que la température extérieure redevient plus clémente, faites lui prendre l’air !

Il n’est pas rare que dans certains pays du Nord ou l’olivier n’est pas présent naturellement, de voir certains spécimens donner quelques fruits. Bien évidemment, pas de quoi faire de l’huile, mais juste pour le plaisir de voir quelques olives se développer…

Car il est possible de cultiver un olivier d’ornement en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Hollande ou en Angleterre, dans toutes les régions où les températures hivernales ne descendent pas trop en dessous de moins dix degrés, il suffit de le mettre à l’abri ou de bien le protéger pendant les périodes les plus froides.

Rempotage de l’olivier en pot

De préférence au printemps

Il préfère une terre fertile mais saura se contenter d’une terre pauvre. L’idéal serait, en pot ou conteneur, de lui offrir une terre végétale pour moitié mélangée avec un quart de sable et un quart de terre de jardin. Elle doit être filtrante.

Le rempotage de l’olivier d’ornement est d’une simplicité enfantine.
 Si vous avez de la terre à proximité, servez-vous de celle-ci. 
Si votre terre est lourde, mélangez-là avec un peu de sable ou de terreau.
 Sinon, rendez-vous dans une jardinerie et demandez un terreau universel. L’argile contenue dans le terreau assurera un taux d’humidité minimal qui vous permettra de ne pas arroser votre olivier d’ornement sans cesse, car un pot dessèche vite surtout en été. Choisissez un pot suffisamment grand, au moins le triple de celui d’origine, remplissez le de terre ou de terreau de sorte que lorsque vous poserez la motte de l’olivier dessus, celui-ci se trouvera à la bonne hauteur dans le pot (pas trop enterré).

Posez votre olivier dessus, comblez les intervalles vides autour de la motte. Arrosez abondamment plusieurs fois de suite afin de bien faire descendre la terre, rajoutez de la terre s’il en manque. 
Simple comme bonjour !

Arrosage de l’olivier en pot

  • Une fois tous les quinze jours d’octobre à mars
  • Une fois par semaine de mars à  mai
  • Une fois par semaine et plus si nécessaire de mars à septembre selon les conditions climatiques.

 

Engrais pour  l’olivier en pot

Vous pouvez apporter de l’engrais liquide une fois par semaine entre mars et septembre. Un engrais pour géranium peut très bien convenir. Respectez les doses. Préférez bien entendu les engrais naturels comme le fumier de cheval !

Les bons gestes

Avant d’arroser un olivier, vérifiez l’état du terreau en y enfonçant un doigt. Si vous ne constatez aucune humidité, apportez-lui de l’eau sans détremper le substrat afin de ne pas provoquer de pourritures racinaires. Assurez-vous que le pot ne baigne pas dans l’excès d’eau s’écoulant dans la soucoupe. Au besoin, surélevez-le grâce à des cales.

La fertilisation avec un engrais organique équilibré et enrichi d’oligo-éléments soutient sa croissance et favorise sa floraison, puis sa fructification. Respectez le dosage conseillé et apportez ce fertilisant à la suite d’un léger arrosage pour qu’il s’infiltre plus profondément.

Taille de l’olivier en pot

Vous n’êtes pas obligés de tailler un olivier  en pot car il est conditionné par son contenant. Il est possible de pratiquer une taille esthétique afin de lui donner une jolie forme pour l’ornement.

Supprimer les rameaux qui dépassent en les coupant à la même hauteur que les autres.
 Vous pouvez également pratiquer une taille de fructification, qui lui donnera la forme d’un arbre et évitera l’humidité en son centre, donc la propagation de maladies. Cette taille améliorera également sa pollinisation et ses chances de donner des olives.

Car l’olivier en pot bien que destiné à l’ornement, peut donner des fruits s’il fait partie d’une variété auto-fertile. Pour cela évider le centre de l’arbre afin de favoriser les courants d’air.

Pourquoi mon olivier perd ses feuilles ?
Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles l’olivier perd ses feuilles.

Si l’olivier perd ses feuilles au printemps :
Sachez que l’olivier est un arbre à feuilles persistantes qui se régénèrent tous les 3 ans au moment où poussent les nouvelles feuilles de l’année (du printemps à la fin de l’été).

Si l’olivier perd ses feuilles au printemps il peut s’agir aussi d’un excès d’arrosage ou de la maladie de l’œil de paon due à un excès d’humidité. Il convient donc dans ce cas de traiter votre olivier de manière préventive en mars à la Bouillie Bordelaise.

L’olivier perd ses feuilles par manque d’arrosage ou parce qu’il a gelé durant l’hiver.

Si l’olivier perd ses feuilles en été ou en automne :
Il s’agit généralement d’un manque d’arrosage ou de la maladie de l’œil de paon, de la régénération foliaire. La plupart des oliviers en pot  sont livrés dans une motte d’argile, lorsque celle-ci se dessèche elle devient très compacte et votre arrosage ne permet pas à l’eau d’atteindre les racines.

Il convient donc de rempoter l’olivier dans une terre ou terreau drainant qui facilite l’absorption de l’eau par les racines au cours des arrosages. L’olivier doit être arrosé en fonction du climat et de la température ambiante chaque fois que vous constatez que la terre est sèche.

Si l’olivier perd ses feuilles en hiver :
Votre olivier perd ses feuilles en hiver car vous avez eu peur qu’il attrape froid, vous avez rentré votre olivier dans un lieu trop peu éclairé, ou trop sec, dans lequel votre olivier manque d’eau. Votre olivier à trop chaud, si vous rentrez votre olivier pendant l’hiver, placez-le dans un endroit frais, peu chauffé et avec un maximum de lumière. Si votre olivier a été exposé à une température inférieure à moins dix degrés trop longtemps, il est possible qu’il ait gelé.

Rappelez-vous que quelle que soit la saison il faut arroser l’olivier dès que la terre est sèche, qu’il faut le rempoter dans une terre drainante, qu’il faut le rentrer à l’intérieur lorsque les températures avoisinent les moins dix degrés mais pas avant et qu’il faut le placer dans un endroit frais et éclairé.

Durant cette période, sortez votre olivier et exposez-le à la lumière du jour le plus souvent possible.

Replanter un Olivier en terre

Voilà un arbre solitaire dans l’âme, un peu comme un sage qui nous regarde nous agiter! Ne soyez pas inquiet, l’olivier est tolérant et saura vous excuser quelques oublis ou maltraitances momentanées.

Les vieux spécimens et les arbres que vous plantez en pleine terre apprécient d’être en surélévation, sur une butte par exemple. Évitez les fonds très humides et argileux. Ne plantez pas vos arbres dans des sols trop compacts et collants. Un excès d’argile ou de marne peut asphyxier les racines.

Un bon arrosage, une fois par semaine en été, peut s’accompagner de mai à septembre d’une dose d’engrais pour fruitiers ou pour palmiers lors d’un arrosage sur deux.

L’hiver, un sol légèrement frais suffit amplement. Évitez les courants d’air froids et les égouttures de toit. Réalisez un paillis (avec des fougères aigles par exemple, ou un épais « paillis minéral » aussi) pour protégez le pied dans les régions fraîches, ainsi que le pot ou conteneur s’il n’est pas en pleine terre.

Les plus vieux oliviers du reste du monde

EN EUROPE 

GRÈCE

Crète

Kolymbari / Olivier millénaire de Vouves
Localisé en Crête, L’olivier de Vouves, un village dépendant de la municipalité de Kolymbari est certainement l’olivier le plus vieux du monde !

Se disputant le titre avec celui de Al Walaja en Cisjordanie, des analyses ont démontré qu’il était âgé d’au moins 2 000 ans. Mais des scientifiques de l’université de Crête prétendent qu’il a au moins 4 000 ans.

Au-delà de la controverse agitant les peuples palestiniens et grecs pour s’approprier le titre du pays hébergeant le plus vieil olivier du monde, il faut bien reconnaître que celui-ci est vraiment magnifique, il n’y a pas d’autres mots !

Pour la petite histoire, une branche de cet olivier fut empruntée pour orner la couronne du vainqueur du marathon des jeux olympiques d’Athènes en 2004. Opération répétée en 2008 à Pékin, devenue une tradition puisque réitérée pour les jeux olympiques de Londres en 2012.

Facile à trouver, il est situé sur une petite place ronde du centre du village où vous trouverez une petite taverne pour vous désaltérer et un musée dédié à l’olive, son huile et à ce magistral spécimen.

GRÈCE

Île de Aigina

A une heure de ferry du port d’Athènes, se situe l’île de Aigina. L’endroit où se trouve cet arbre âgé d’environ 1 800 ans, surnommé « grand-mère » par les autochtones est accessible après une petite promenade d’une quarantaine de minutes. Le tronc, au fil des siècles, s’est divisé en 3 parties.

Zone protégée, magique, très belle, où le silence qui y règne n’est perturbé que par la brise légère et douce ainsi que le murmure de l’eau provoqué par une petite rivière toute proche. Vous y découvrirez une multitude d’arbres centenaires.

La petite anecdote veut que cette « œuvre majeure », de mère nature abrita cinq années durant une famille de gitans se protégeant du soleil l’été et du vent pouvant être glacial l’hiver.

Ithaque

Ithaque, patrie d’Ulysse, est une île de la mer Ionienne, à l’ouest de la Grèce continentale et au nord-est de Céphalonie. Elle fait partie de l’archipel des îles Ioniennes et compte près de 3 200 habitants pour une superficie de 96 km². Âgé d’environ 1 500 ans, cet olivier fait la fierté des insulaires ou vous pourrez l’admirer à quelques kilomètres de Vathy, chef-lieu de l’île.

ITALIE

Gallura – Sardaigne

Encore un prétendant au titre de plus vieil olivier du monde 😉 Soutenu cette fois par les universités de Sassari et de Paris, lui attribuant un âge situé entre 3 000 et 4 000 ans.

Majestueux, cet olivier à une circonférence de tronc à sa base de plus de 20 mètres pour une hauteur de 8 mètres et une superficie de feuillage de 600 mètres. Superbe !

Villamassargia – Sardaigne
A quelques kilomètres de Cagliari, dans un site accueillant plus de 600 oliviers centenaires, se trouve cet olivier de 2 000 ans. D’une circonférence de 16 mètres à sa base, le tronc torturé par les siècles, est splendide.

Le feuillage est relativement petit, la caractéristique et preuve principale de la taille effectuée par la main de l’homme pour faciliter la récolte de ses fruits.

Des amphores ont été retrouvées après des fouilles archéologiques datant de l’époque romaine contenant la précieuse huile. C’est un site classé en parc Historique National qui ne saurait tarder à être considéré par l’UNESCO comme monument naturel du patrimoine mondial.

PORTUGAL

 
Tavira
Le plus vieil olivier du Portugal, l’un des plus vieux d’Europe également se situe dans une station balnéaire, Pedras Del Rei, à côté de la paroisse de Santa Luzia, à quelques kilomètres de Tavira.

Véritable mémoire du pays, l’olivier, âgé de plus de 2 000 ans, a certainement été planté lors des invasions romaines. Tavira était alors à cette époque de la romanisation un port très important.

Sur un panneau d’informations, il est écrit : « L’être le plus vieux vivant au Portugal »

Dans ce secteur, il n’y a pas moins de 6 oliviers ayant 2 000 ans

Il mesure 11 mètres de circonférence à sa base pour une hauteur de 11 mètres, il est parfait !

CROATIE

 

Péninsule d’Istria, îles Brijuni

Les îles Brijuni sont un groupe de quatorze petites îles situées dans le nord de la mer Adriatique appartenant à la Croatie. C’est aussi un lieu de vacances réputé, leurs côtes et leurs plages sont magnifiques.

Situé dans le parc National de Croatie, reconnu pour la richesse de sa faune et de sa flore, cet olivier, âgé de 1 600 ans, s’est divisé en 2 parties suite à une tempête ayant eu lieu en 1970.

MONTENEGRO

 

Bar – L’olivier de Mirovica

Déclaré comme patrimoine naturel et sous protection de l’État, ce joyau âgé de plus de 2 000 ans présente un tronc de plus de 10 mètres de circonférence.

La légende raconte que les familles en discorde dans les villages voisins, venaient sous cet olivier pour discuter et faire la paix… La racine du mot « Mirovica », « Mir » dans le patois local signifiant « Paix ».

TURQUIE

 

Urla

La Turquie recense un nombre important d’oliviers millénaires, en voici un très bel exemplaire localisé dans la péninsule d’Urla, baignant dans la mer Égée sur la côte ouest de la Turquie.

Du haut de ses majestueuses branches, 1 000 ans vous contemplent !

EN ASIE

CISJORDANIE

Al Walaja

Supposé et revendiqué par les palestiniens comme le plus vieil olivier du monde, qu’ils surnomment « Le Grand », ce spécimen très rare a été daté par un groupe d’experts japonais et européens à 4 000 ou 5 000 ans.

Si cette datation est exacte, il aurait été planté au néolithique, époque où l’Homo Sapiens a commencé à cultiver la terre !

Inutile de vous préciser que ce superbe olivier de 20 Mètres de diamètre est « sacré » pour le peuple Palestinien.

EN AMERIQUE CENTRALE

MEXIQUE

Tzintzuntzan

200 kilomètres séparent Mexico city de tzintzuntzan à l’ouest. Planté à priori au 16ème Siècle par l’évêque Don Vasco de Quiroga, cet olivier fait partie d’un parc constitué de très vieux arbres.

Plus d’une cinquantaine de très vieux oliviers mais aussi des frênes, des cèdres, des pins tous aussi magnifiques les uns que les autres.

EN AMERIQUE DU SUD

ARGENTINE

Arauco, province de La Rioja

Situé au nord-ouest de l’Argentine, à environ 200km du chili, Arauco a fait de cet olivier, le symbole de l’oléiculture dans cette région d’Amérique du sud, comprenant également le Chili et le Pérou.

Agé de plus de 400 ans, ce « monument National » produit encore plus de 100 kilos d’olives chaque année.

Participez au grand jeu de l’été Dessine moi un olivier !

Et si vous ne savez pas dessiner un olivier, suivez les conseils de notre illustrateur pour Apprendre à dessiner un olivier.

En vacances dans le sud ? Nous vous invitons à prendre connaissance de notre saga, Sur la route des oliviers !
Épisodes 234 – 5

Vous aimez les arbres chargés d’histoire et séjournez en Espagne ? Voici un autre article intitulé Les oliviers millénaires en Espagne, il vous propose de visiter les lieux abritant quelques uns des plus anciens et magnifiques spécimens.

Ici, nous vous présentons Les plus vieux oliviers du monde .

Vous appréciez les images spectaculaires réalisées par un drone ? Visualisez nos reportages vidéo >

L’olivier millénaire de roquebrune cap martin Le plus vieil olivier de France

L’olivier millénaire de Filitosa en Corse du Sud

L’olivier millénaire d’Oletta en Haute Corse

L’olivier millénaire de beausoleil

Avez-vous déjà entendu parler de L’olivier Bonzaï ? 

Véritable trésor de la nature, les oliviers millénaires peuvent attiser les passions les plus folles > La vente record d’un olivier millénaire.

De l’antiquité à nos jours, vivez l’incroyable aventure de l’olivier à travers les âges > L’olivier, arbre éternel.

Intéressé par la botanique ? Parcourez Olivier, qui es-tu ?, vous saurez aussi comment entretenir un olivier avec nos conseils délivrés dans Cultiver un olivier chez soi.

Une étonnante infographie concernant la population d’oliviers dans le monde > L’olivier dans le monde.

Dans cet autre article, vous serez surpris par les usages complètement inattendus du bois d’olivier > Les 1001 usages du bois d’olivier 

 

Merci au site olearum.es pour toutes les infos et photos que nous avons pu extraire de leur site pour la rédaction de cet article !

Les oliviers millénaires en Espagne

L’espagne est sans aucun doute le pays à détenir le plus grand nombre de ces arbres magnifiques ayant traversé plusieurs millénaires.
L’olivier dans le monde
Leur exportation est depuis quelques années interdite et ces oliviers d’un autre âge font partie désormais et à juste titre, du patrimoine national Espagnol.
La vente record d’un olivier millénaire

Vous pourrez les admirer en pleine campagne, ou ces oliviers produisent encore des centaines de kilos d’olives d’excellente qualité, ou exposés fièrement dans les centres ville un peu partout dans le pays. Vous trouverez ci dessous une première sélection vous emmenant de la région de Valence, en passant par l’Andalousie jusqu’à la province de Badajoz, à la frontière du Portugal.

RÉGION DE VALENCE, PROVINCE DE CASTELLON
Castellon de la Plana

tramier_olivier_millenaire_espagne-castellon_plana

En plein centre de Castellon de la Plana, au bout de l’avenida Rey Don Jaime. Un tronc torsadé absolument magnifique, âgé d’environ 1 200 ans.

Segorbe

tramier_olivier_millenaire_espagne_castellon_segorbe

Surnommé « La Morruda », cet olivier d’environ 1 500 ans se situe à la sortie de la ville sur la route menant à la Masia Ferrer. Considéré comme le père de tous les oliviers, il a été nominé le plus bel arbre d’Espagne en 2008. Le pèrimètre de son tronc dépasse les 6 mètres.

PROVINCE D’ALICANTE

Benimasot

tramier_olivier_millenaire_espagne_benimassot

Dans le nord de la Province D’Alicante, Benimasot est un village dominant la vallée environnante. Village typique agricole de cette région, on y accède par un petit tunnel, les rues y sont étroites et silencieuses…Beaucoup d’oliviers de plus de mille ans peuplent cette vallée, en voici un très bel exemplaire.

Gorga

tramier_olivier_millenaire_espagne_gorga

Situé dans la sierra de Aitena, au lieu dit ‘Raco de Felip o Sobira’, vallée de Travadell. Cet olivier à plus de 2 000 ans ! Doté d’un tronc d’un périmètre de plus de 13 mètres pour une hauteur de 7 mètres, cet arbre évidé, cabane improvisée recueillit une famille qui y vécut quelques années. Il produit encore plus de 200 kg d’olives chaque année. Élu plus bel olivier millénaire en 2009 – 2010 par l’association espagnole des villes de l’olivier (AEMO).

Villajoyosa

tramier_olivier_millenaire_espagne_villajoyosa

Très certainement, l’un des plus vieux oliviers de la province d’Alicante, environ 1 400 ans, cet olivier se situe à quelques centaines de mètres du village de « La Ermita de Sant Antoni ». Adoré et protégé, par la population locale, il est considéré comme l’un des joyaux de la région. Son périmètre à sa base est de 9,35 mètres pour une hauteur de 7 mètres.

ANDALOUSIE – PROVINCE DE GRENADE

Grenade – Orgiva

tramier_olivier_millenaire_espagne_grenade

Situé en plein cœur de la route locale des oliviers millénaires, cet arbre en est certainement le plus bel exemplaire. Plus de 5 mètres de périmètre à 1,30 mètre du sol pour une hauteur de plus de 8 mètres. Plus d’une centaine d’arbres peuple cette vallée réhabilitée pour la promenade dans cette oliveraie ancestrale. Départ pour ce voyage dans le temps dans la municipalité d’Orgiva.

PROVINCE DE MALAGA

Malaga – Casaria

tramier_olivier_millenaire_espagne_malaga

Doté d’un tronc vraiment impressionnant, tourmenté, le spectacle vaut le détour. Situé dans une zone agricole ou se cultive des herbacées mais également des amandiers, on y trouve d’autres spécimens magnifiques de quelques centaines d’années. Son périmètre est de 6,50 mètres à 1,30 mètre du sol. Plus de 10 mètres à sa base. Son âge, méconnu, est certainement supérieur à 600 ans.

EXTREMADURA – PROVINCE DE BADAJOZ

Badajoz – La Morera

tramier_olivier_millenaire_espagne_badajoz

Pièce majeure de cette région bordant la frontière Portugaise, cet olivier d’un périmètre de 10 mètres à sa base est d’une hauteur de plus de 7 mètres. Surnommé, l’olivier de la Tapada, il est situé précisément, près de la localité de La Morera, à Los Carrascales. Arbre remarquable pour sa taille, son état de conservation, son envergure et la qualité de ses récoltes.

Quelques liens où vous pourrez en savoir beaucoup plus sur cet arbre ancestral et magique :

Cultiver un olivier chez soi
Sur la route des oliviers
Épisodes 234 – 5
La vente record d’un olivier millénaire
L’olivier, arbre éternel
Les plus vieux oliviers du monde
Les plus vieux oliviers du reste du monde
Olivier, qui es-tu ?
InfographieL’olivier dans le monde

Merci au site olearum.es pour toutes les infos et photos que nous avons pu extraire de leur site pour la rédaction de cet article !

Sur la route des oliviers – Épisode 5

Les arbres remarquables en France

« L’oulivié à cent an , es encaro un enfant »
« L’olivier à cent ans est encore un enfant »
Proverbe Provençal

Ce cinquième article, « Sur la route des oliviers », le dernier de la série de l’été, vous indique les lieux ou vous pourrez découvrir les plus vieux oliviers en France.
Vous pourrez admirer des arbres ayant traversé les siècles, devenus, au fil du temps, de véritables patrimoines locaux et Internationaux.
Émotions garanties !
Nous reviendrons sur ce thème de la naturalité, cet automne, pour vous vous indiquer les plus belles promenades à réaliser dans les plus belles oliveraies du monde entier et en particulier en Espagne, ainsi qu’un autre article sur les plus vieux oliviers du monde.

 

Les arbres remarquables
Un arbre remarquable est un arbre repéré pour diverses particularités.
Il relève donc d’un patrimoine par sa rareté, ses dimensions, sa position, son âge ou encore sa force symbolique. Le patrimoine en question est naturel, culturel, paysager…

Les Alpes Maritimes (06)
Les Alpes-Maritimes

Roquebrune Cap-Martin
Incontournable, à ne pas manquer !
A Roquebrune-Cap-Martin près de Monaco, se trouve le seul olivier en France qui serait âgé de plus 2000 ans.
Impressionnant, avec sa circonférence atteignant les 16 mètres pour une hauteur avoisinant les 13 mètres.

Beausoleil
Le village de Beausoleil dans les Alpes Maritimes attire beaucoup de touristes qui viennent voir cet olivier âgé de plus de 1000 ans.
Avec une circonférence de près de 11 mètres, il est vraiment impressionnant…

Haute Garonne (31)

Haute-Garonne

L’Union
Près de Toulouse, dans le village de L’Union, l’arbre serait plus quemillénaire.
Importé d’Espagne en 1985, il trône désormais au centre du village.
A savoir que depuis peu l’Espagne a prohibé l’exportation de ses arbres millénaires les considérant, à juste titre, comme patrimoine national.

Corse (20)
Corse

Oletta
 Au delà de sa plastique irréprochable, cet olivier millénaire produit encore 300 kg d’olives par an !
Sa circonférence est d’un peu plus de 10 mà 1,30 m du sol pour une hauteur de 13 m.
Cet arbre est dans une propriété privée, proche du couvent San Francescu d’Oletta (XIIIème siècle).

Filitosa
La fouille de Filitosa est l’un des sites touristiques le plus visité de Corse.
Une petite plaine, un olivier millénaire près duquel ont été alignées desstatues menhirs, impressionnantes aux sculptures particulièrement détaillées, représentant des têtes de guerrier, accompagnés de détails vestimentaires et anatomiques.

Sur la route des oliviers – Épisode 4

Le Gard et le Var

« Un aïeul pour le planter, un père pour le tailler et toute une descendance pour récolter ! »
Jean Giono

Ce quatrième article, « Sur les routes des oliviers », vous fera découvrir 2 autres départements du littoral méditerranéen, ceux du Gard et du Var, hauts lieux de la culture de l’olivier et de son huile.

Le Gard (30)

Le Gard

MARGUERITTES

Sentier de La Combe des Bourguignons
Dans le Gard, les principales variétés cultivées sont la Lucques, l’Aglandau, laPicholine, la Tanche mais également la Négrette du Gard, vous découvrirez tout au long du parcours que nous vous proposons ce pourquoi elles sont utilisées ainsi que leurs principales caractéristiques.
La commune de Marguerittes a fait revivre ce site, menant un travail de réhabilitation afin de redonner au paysage de garrigue son visage d’antan.
Vous pourrez y emprunter un chemin d’environ 2 km.
Cette balade estivale recèle des merveilles de construction mais aussi un conservatoire des espèces d’olivier situé sur un point culminant à la vue imprenable. Un circuit nature à la découverte des oliviers et des mystérieuses capitelles.

Une capitelle (en languedocien capitèlo) est une cabane en pierre sèche, c’est-à-dire sans mortier, servant autrefois d’abri temporaire à des outils, des produits …
Ce magnifique patrimoine s’est révélé par le hasard malheureux d’un incendie en 1989, ravageant les collines entourant Marguerittes. Cela a permis néanmoins de découvrir un ensemble de capitelles et de constructions en pierres sèches bâties par les fameux Rachalans du 17ème au 18ème siècle.

Le rachalan était cet ouvrier agricole pauvre, n’ayant pour seules richesses que ses bras et son âne. Il travaillait toute la journée pour le compte d’un propriétaire terrien, généralement établi dans les plaines, plus fertiles, et s’en retournait le soir cultiver son lopin de garrigue. Son travail a changé la forme des collines nîmoises.
Après de nombreuses années de réhabilitation en replantant arbres, en réaménageant les constructions abîmées, la commune de Marguerittes a en 2002 créé ce circuit d’interprétation vraiment bien fait avec une quarantaine de panneaux expliquant l’évolution de la garrigue, le travail des Rachalans

La Maison de la Garrigue et des Terroirs de l’Olivier
La Maison de la Garrigue et des Terroirs de l’Olivier vous accueille dans une structure municipale bioclimatique.
Nichée en bordure de la garrigue, elle vous propose dans son musée une exposition permanente sur l’olivier, et propose également dégustations et visites commentées.
De nombreuses animations pédagogiques enfants pendant les vacances scolaires autour de l’olive (fabrication d’huile, tapenade et lampe à huile)

32 avenue Magellan Quartier du Tec
30320 MARGUERITTES
www.marguerittes.fr

A 9 km de Nîmes > GoogleMap 

Le Var (83)

Le Var

Sur cinq zones distinctes se déploie toute la richesse des oliveraies du Var. Le front de mer plus propice aux variétés Cayon et Brun, le Centre Var à la Cayet, l’Est à la Cailletier et Petit Ribier, le Haut Var à laBouteillan et Gros Ribier, quant au Nord Ouest à la Salonenque et l’Anglandau
Le Var dispose du plus grand choix d’oliviers en France avec pas moins de 30 variétés dispersées sur un terroir particulièrement riche d’oliveraies de littoral, de collines, de piémonts ou de micro reliefs.

Conservatoire variétal de l’olivier
Installé sur les six hectares du site de la Grande Cabane, sur les hauteurs de Baudouvin, le Conservatoire variétal de l’olivier a été crée en 1995. Sur le lieu à découvrir, plus de 78 variétés d’oliviers et de nombreuses autres espèces typiques de la culture méditerranéenne comme l’amandier.
Le Conservatoire compte également plusieurs constructions soigneusement restaurées et représentatives du patrimoine bâti local :
– un four à cade,
– un four à chaux,
– un puits,
– un oratoire dédié à Saint Jean l’Évangéliste,
– un moulin,
– une charbonnière.

Le conservatoire variétal de l’olivier
Av Amiral Orosco
83160 LA VALETTE DU VAR

A 7 km de Toulon > GoogleMap 

LE VAL

La maison de l’Olivier
Véritable musée consacré à l’olive
La commune a créé dans un ancien moulin à huile, une exposition permanente, véritable musée entièrement consacré à l’olivier. Une collection de photos couleurs agrémentée de textes, permet de découvrir les différentes étapes de la culture de l’olivier, les travaux du moulin, etc.
Une maquette animée, reproduite à l’échelle exacte de l’ancien moulin fait revivre aux visiteurs le travail des mouliniers.
De nombreux ustensiles d’époque sont présentés : mesures à huile, panoplies d’outils (sécateurs, couteaux scies…), une collection de vaisselle ayant trait à l’huile d’olive (huiliers, mortiers en pierre, pots à huile) ainsi que de très beaux tableaux réalisés sur bois d’olivier.
Sur le mur extérieur de l’ancien moulin une grande carte routière du Var en céramique peinte recense les 38 moulins du Var.

Place Louis-Fournier
83143 Le Val

A 55 km de Toulon > GoogleMap 

A suivre…

Découvrez nos articles sur l’olivier !

Cultiver un olivier chez soi
Sur la route des oliviers
Épisodes 235
Les oliviers millénaires en Espagne
La vente record d’un olivier millénaire
L’olivier, arbre éternel
Les plus vieux oliviers du monde
Les plus vieux oliviers du reste du monde
Olivier, qui es-tu ?
InfographieL’olivier dans le monde


Sur la route des oliviers – Épisode 3

Les Alpes Maritimes et les Bouches du Rhône

« Le murmure d’un verger d’oliviers a quelque chose de très intime, d’immensément vieux. C’est trop beau pour que j’ose le peindre ou puisse le concevoir. »
Vincent Van Gogh

Le Troisième article,« Sur les routes des oliviers » , vous emmène sur le littoral méditerranéen, ou vous pourrez découvrir plusieurs promenades à réaliser dans les départements des Alpes Maritimes et des Bouches du Rhône.

Les Alpes Maritimes (06)

tramier_route_des_oliviers_ep3_alpes-maritimes

Les 06 Routes de l’Olivier des Alpes Maritimes

L’olivier dessine les paysages méditerranéens depuis l’Antiquité. Ce département des Alpes-Maritimes recense à lui seul près de 350 000 arbres.
Le Syndicat Interprofessionnel de l’Olive de Nice, dont la fameuse « Cailletier » (appellation protégée depuis 2001) est la variété de prédilection de ce terroir, vous propose de parcourir 06 routes. Vous y découvrirez les oléiculteurs et mouliniers fabriquant de nombreux produits dérivés élaborés à partir de cette succulente « Olive de Nice » (AOP) : l’Huile d’olive de Nice, les Olives de table et la Pâte d’olive de Nice…

Voir le dépliant des 06 routes

LUCERAM

Musée du Moulin à huile
Situé dans une propriété privée, la Ferme du Val del Prat, cet ancien moulin à huile du XVIIe siècle est en parfait état de marche. Lors de la visite, le propriétaire vous racontera toute l’histoire de la fabrication de l’huile d’olive, des méthodes traditionnelles aux plus modernes.

Ferme du Val del Prat
3841 Chemin des Monts, Quartier Val del Prat
06440 LUCERAM

A 27 km de Nice > GoogleMap 

CASTAGNIERS

Moulin à huile le plus ancien de la région, il fonctionne depuis 1250.
Aujourd’hui en chaîne continue, et selon les normes européennes ; le moulin vous accueille pour des visites guidées et dégustations toute l’année. En nouveauté, le moulin propose, un petit musée, aménagé dans les locaux d’un ancien moulin à farine, où vous pourrez découvrir au travers de la projection d’un film l’histoire du moulin des objets anciens, et un véritable matériel alambic, fût, jarre…

1, chemin du Moulin
06670 CASTAGNIERS

Les Bouches-du-Rhône (13)

tramier_route_des_oliviers_ep3_bouches_du_rhone

La Salonenque, L’Aglandau sont les 2 variétés d’olives utilisées pour la table sous l’appellation « Olives vertes cassées de la Vallée des Baux de Provence » (AOC).
La Grossanne, quant à elle, est consommée sous l’appellation « Olives noires de la Vallée des Baux de Provence » (AOC). Ces 3 variétés sont les plus cultivées dans ce département et en particulier dans les Alpilles. La picholine est également une variété très répandue dans cette région.

Flânerie entre les oliviers
Flânerie entre les oliviers est une route pittoresque, jalonnée d’oliverons et de mouliniers qui vous accueilleront sur leur domaine pour vous faire découvrir leurs productions.
Cette escapade buissonnière est agrémentée d’étapes gourmandes, de lieux de pique-nique, ou de sieste…, ou encore de magnifiques panoramas dévoilés au cours de petites promenades choisies pour leur facilité.

La carte du circuit des oliveraies et moulins des alpilles

Sur la route des oliviers – Épisode 2

Les Alpes de Haute-Provence, le Vaucluse

« En Provence, on appelle l’olivier par son prénom, parce qu’il fait partie de la famille… »

Deuxième volet de notre saga sur les routes des oliviers, nous vous proposons de découvrir ces 2 départements des Alpes de Haute-Provence et du Vaucluse au travers des lieux et itinéraires suggérés.

Les Alpes-de-haute-provence (04)

tramier_route_des_oliviers_ep2_alpes_haute_provence

LES MÉES

Le sentier des oliviers
Une promenade de 3,6km avec un dénivelé de 50m, à faire en famille. Les variétés d’olives que vous pourrez rencontrer sont l’Aglandau, typique et dominante dans cette région ainsi qu’une plantation relativement récente de 400 arbres en variété Frantoïo.Vous découvrirez alors quelques uns des plus beaux oliviers des 83 000 que compte ce village et ses alentours dont des oliviers pluri-centenaires.

A voir également :

Le Musée de l’olivier
Parc d’activités La Chauchière
04190  Les Mées

ESTOUBLON

Le vieux moulin
Situé au cœur du village, c’est un ancien moulin orné de vieilles meules et de son superbe pressoir datant de 1851. Au delà d’en savoir un peu plus sur les méthodes de pressage anciennes et contemporaines, vous pourrez également découvrir les secrets de la lavande.

Le Village
Route de Saint-Jurs
04270 Estoublon

VOLX

Ecomusée
Des outils interactifs et audiovisuels, des activités sensorielles et amusantes…
De salle en salle, pour tous les publics, l’olivier se révèle aux cinq sens.
De la biologie de l’arbre à sa mythologie, et de la fabrication traditionnelle des savons à l’exercice protocolaire de la dégustation, chaque étape du parcours est une invitation à voyager, à voir et à goûter la Méditerranée.
Sur grand écran, les cueilleurs de Provence, d’Espagne, de Grèce ou du Liban récoltent leurs fruits et les portent au moulin. Quand le film est fini, on peut s’asseoir sur un banc, pour écouter la musique des mots que l’arbre suscite, les récits des voyageurs et des poètes de l’olivier.

Écomusée L’Olivier
BP3 – Ancienne route de Forcalquier
04130 Volx

Vaucluse (84)

Vaucluse

Le Moulin des bouillons à Gordes (classé monument historique)
Site gallo romain habité depuis 2000 ans.
Le moulin des Bouillons est un moulin à « sang ». Ce moulin à huile d’olive, classé monument historique, est le plus ancien moulin conservé intact avec tous ses éléments de travail.
Depuis le 1er siècle se sont succédés dans ce lieu, plusieurs pressoirs.
Le dernier pressoir, monumental, 7 tonnes et 10m de long est daté du 16ème siècle.
Ce moulin, en état de marche, avec ses cuves creusées dans le roc, ses canalisations romaines, relate l’histoire de l’huile d’olive et du savon de Marseille dans la Méditerranée.
Collection de lampes à huile, amphores…

Centre Frédérique Duran
D148 – Route de St Pantaléon
84220 Gordes

Sur la route des oliviers – Épisode 1

Épisode 1 – La Drôme Provençale

« Là où l’olivier renonce, finit la Méditerranée. »
Georges Duhamel

L’olivier, tout un symbole et notamment celui des vacances.

En effet, le pourtour méditerranéen, haut lieu du repos estival et destination privilégiée pour près de 300 millions de touristes internationaux (30% du volume mondial) regroupe à lui seul 90% du cheptel mondial d’oliviers !
L’Espagne, à elle seule, recense 31% du verger oléicole méditerranéen, dont la grande majorité se trouve en Andalousie. On dénombre plus de 2 000 variétés d’oliviers dans le monde, 400 environ en France.
voir notre infographie : L’olivier dans le monde
Alors, inutile de vous dire que lorsqu’on aime ces arbres généreux, ancestraux, véritables œuvres d’art vivantes se sculptant avec l’âge, et que l’on passe ses vacances autour de la méditerranée, on peut en observer une très grande quantité.
Pour cette période estivale, nous vous proposons de voyager en France, en Espagne et dans le monde entier, et de découvrir cet arbre magnifique et ancestral, ses fruits et bien entendu, son huile.
Voici quelques lieux et trajets que vous pourrez emprunter qui valent bien un petit détour.

La Drôme provençale (26)

tramier_route_des_oliviers_ep1_drome

L’implantation la plus septentrionale de l’olivier
L’olivier a gagné l’intérieur des terres jusqu’aux vallées de l’Eygues et de l’Ouvèze, dans lesBaronnies, à la limite extrême de sa culture vers le nord.
Là est apparue la variété Tanche, la résultante d’une longue adaptation à un climat et à un terroir particuliers. Les olives et les huiles de la Tanche ont été les premières en France à bénéficier d’une Appellation d’Origine Contrôlée (décrets de 1994).
L’olivier contribue ainsi largement à l’économie et à l’attrait touristique du Nyonsais et des Baronnies. Il en est devenu l’arbre emblématique justifiant le profond attachement que lui vouent les habitants de la région.

NYONS

Le sentier des oliviers
Une marche d’environ 4km, relativement facile avec peu de dénivelé.
Une ballade bucolique parsemée de panneaux informatifs vous délivrant quelques uns des nombreux secrets de cet arbre ancestral et légendaire.
N’hésitez pas à prolonger votre promenade en investissant le vieux Nyons et son quartier des olivettes, haut en couleurs…

https://photosbaronnies.canalblog.com

Le musée de l’olivier
Sur 300 m², le musée explique à ses visiteurs, au travers des objets exposés, l’histoire ancienne et plus récente de la culture de l’olivier à Nyons et ses environs, la fabrication de l’huile d’olive du XVIIe au XXe siècle et ses diverses utilisations.
De la cueillette au moulin, découvrez les objets servant à contenir, à stocker l’huile, les outils pour travailler et ceux nécessaires à la fabrication de l’huile et de ses dérivés. Ouvert tous les jours et sur rendez-vous pour les groupes.
Visites commentées sur réservation

Place Olivier-de-Serres
26110 Nyons
Tél : 04 75 26 12 12

 

Les vieux moulins
Datant du XVIIème et XIXème siècle, l’histoire de ces moulins vous sera contée par un descendant direct de la famille ayant géré ces moulins depuis 13 générations. La savonnerie, datant elle aussi du XVIIème, est indissociable de l’huile d’olive et de l’économie locale de cette époque.
Couvrant une surface totale de 350M2, ces 3 moulins recensent une très belle collection d’outils et autres objets d’antan. Vous y découvrirez également une cuisine ancienne typique de la haute-Provence.

4, promenade de la Digue
26110 Nyons
Tél : 04 75 26 11 00

 

Les scourtins
Le scourtin est un filtre circulaire réalisé en fibres végétales.
Il était utilisé lors des anciennes méthodes d’extraction.
L’huile d’olive, histoire de l’extraction

Une ouverture centrale permettait de le positionner au centre de la presse. Une couche de pâte d’olives provenant de l’écrasement des olives après leur passage sous les meules de triturage y était disposée.
On empilait ainsi successivement les scourtins et les couches de pâte d’olives (grignons bruts). Les plus larges pouvant contenir environ 50 kg de grignons. Dix scourtins (500 kilos d’olives) donnaient alors environ 120 litres d’huile et 40 litres de margines (eaux de végétation). L’huile et les margines étant séparées par un système de centrifugation.
La dernière scourtinerie en France, fondée en 1882, perpétue toujours le tissage traditionnel tout en proposant désormais des produits dérivés, tapis, dessous de plats et paillassons…
Vous pouvez la visiter ainsi que son musée, sa boutique à l’adresse suivante :

La scourtinerie
36, La Maladrerie
26110 Nyons
La scourtinerie
Toutes les infos sur le site de l’office de tourisme de Nyons.

La « Confrérie des Chevaliers de l’Olivier »
Pour défendre et célébrer l’olivier, emblème et trésor d’un terroir et d’une région.
En 1963, naquit l’idée de créer une Confrérie dans le but de défendre l’olivier dont l’existence même était menacée, après le gel désastreux de 1956.
L’idée prit corps grâce à Pierre Bonnet, ingénieur agronome spécialiste en oléiculture, grâce à René Duchet, ancien préfet et secrétaire d’Etat et au Général Henri de Vernejoul qui fut le premier Grand-Maître de la Confrérie des Chevaliers de l’Olivier de Nyons.
Pour célébrer l’olivier, de grandes fêtes virent le jour : en 1964, naquirent les « Olivades » et, vingt ans plus tard, la Fête de l’huile nouvelle ou « Alicoque ».
+ d’infos

LES BARONNIES

La route de l’olivier
Une petite ballade familiale à effectuer en vélo dans la région des Baronnies. De Buis les Baronnies à Nyons en passant par Mollans sur Ouvèze et Puyméras, vous découvrirez des villages pittoresques, entourés par des paysages magnifiques, parsemés d’oliveraies et de vieux moulins à huile.

Le vieux moulin de Mirabel aux Baronnies
Construit au XVIème siècle, le Vieux Moulin de Mirabel-aux-Baronnies continue de produire de l’huile d’olive traditionnelle, fabriquée à la « meule en pierre« . Pour respecter les normes en vigueur, il aura fallu, non sans difficulté, s’adapter aux défis de la modernisation.
D’antiques monnaies grecques auraient été retrouvées dans les fondations de ce moulin, tendant à démontrer une commercialisation encore plus ancienne du précieux liquide.
L’origine grecque de la variété d’olives noires « Tanche » dont est extraite la majeure partie de l’huile produite dans cette région pouvant confirmer cette anecdote.

Le vieux moulin
Rue de la République
26110 Mirabel-aux-Baronnies

Sources : Afidol, huilesetolives.fr, Offices de tourisme de Nyons

 

Découvrez nos articles sur l’olivier !

Cultiver un olivier chez soi
Sur la route des oliviers épisodes 234 – 5
Les oliviers millénaires en Espagne
La vente record d’un olivier millénaire
L’olivier, arbre éternel
Les plus vieux oliviers du monde
Les plus vieux oliviers du reste du monde
Olivier, qui es-tu ?
InfographieL’olivier dans le monde

Load More Posts