L'olivier

l’olivier

l’olive

l’huile d’olive

L’olivier est un arbre riche. Ses utilisations sont nombreuses et reconnues : nourriture, combustible pour l’éclairage, soin pour la peau et les rhumes, décoction pour tisanes réputées efficaces contre la tension élevée, décoration…

Tout est utilisable dans I‘olivier.

Sur la route des oliviers – Épisode 3

Les Alpes Maritimes et les Bouches du Rhône

« Le murmure d’un verger d’oliviers a quelque chose de très intime, d’immensément vieux. C’est trop beau pour que j’ose le peindre ou puisse le concevoir. »
Vincent Van Gogh

Le Troisième article,« Sur les routes des oliviers » , vous emmène sur le littoral méditerranéen, ou vous pourrez découvrir plusieurs promenades à réaliser dans les départements des Alpes Maritimes et des Bouches du Rhône.

Les Alpes Maritimes (06)

tramier_route_des_oliviers_ep3_alpes-maritimes

Les 06 Routes de l’Olivier des Alpes Maritimes

L’olivier dessine les paysages méditerranéens depuis l’Antiquité. Ce département des Alpes-Maritimes recense à lui seul près de 350 000 arbres.
Le Syndicat Interprofessionnel de l’Olive de Nice, dont la fameuse « Cailletier » (appellation protégée depuis 2001) est la variété de prédilection de ce terroir, vous propose de parcourir 06 routes. Vous y découvrirez les oléiculteurs et mouliniers fabriquant de nombreux produits dérivés élaborés à partir de cette succulente « Olive de Nice » (AOP) : l’Huile d’olive de Nice, les Olives de table et la Pâte d’olive de Nice…

Voir le dépliant des 06 routes

LUCERAM

Musée du Moulin à huile
Situé dans une propriété privée, la Ferme du Val del Prat, cet ancien moulin à huile du XVIIe siècle est en parfait état de marche. Lors de la visite, le propriétaire vous racontera toute l’histoire de la fabrication de l’huile d’olive, des méthodes traditionnelles aux plus modernes.

Ferme du Val del Prat
3841 Chemin des Monts, Quartier Val del Prat
06440 LUCERAM

A 27 km de Nice > GoogleMap 

CASTAGNIERS

Moulin à huile le plus ancien de la région, il fonctionne depuis 1250.
Aujourd’hui en chaîne continue, et selon les normes européennes ; le moulin vous accueille pour des visites guidées et dégustations toute l’année. En nouveauté, le moulin propose, un petit musée, aménagé dans les locaux d’un ancien moulin à farine, où vous pourrez découvrir au travers de la projection d’un film l’histoire du moulin des objets anciens, et un véritable matériel alambic, fût, jarre…

1, chemin du Moulin
06670 CASTAGNIERS

Les Bouches-du-Rhône (13)

tramier_route_des_oliviers_ep3_bouches_du_rhone

La Salonenque, L’Aglandau sont les 2 variétés d’olives utilisées pour la table sous l’appellation « Olives vertes cassées de la Vallée des Baux de Provence » (AOC).
La Grossanne, quant à elle, est consommée sous l’appellation « Olives noires de la Vallée des Baux de Provence » (AOC). Ces 3 variétés sont les plus cultivées dans ce département et en particulier dans les Alpilles. La picholine est également une variété très répandue dans cette région.

Flânerie entre les oliviers
Flânerie entre les oliviers est une route pittoresque, jalonnée d’oliverons et de mouliniers qui vous accueilleront sur leur domaine pour vous faire découvrir leurs productions.
Cette escapade buissonnière est agrémentée d’étapes gourmandes, de lieux de pique-nique, ou de sieste…, ou encore de magnifiques panoramas dévoilés au cours de petites promenades choisies pour leur facilité.

La carte du circuit des oliveraies et moulins des alpilles

Sur la route des oliviers – Épisode 2

Les Alpes de Haute-Provence, le Vaucluse

« En Provence, on appelle l’olivier par son prénom, parce qu’il fait partie de la famille… »

Deuxième volet de notre saga sur les routes des oliviers, nous vous proposons de découvrir ces 2 départements des Alpes de Haute-Provence et du Vaucluse au travers des lieux et itinéraires suggérés.

Les Alpes-de-haute-provence (04)

tramier_route_des_oliviers_ep2_alpes_haute_provence

LES MÉES

Le sentier des oliviers
Une promenade de 3,6km avec un dénivelé de 50m, à faire en famille. Les variétés d’olives que vous pourrez rencontrer sont l’Aglandau, typique et dominante dans cette région ainsi qu’une plantation relativement récente de 400 arbres en variété Frantoïo.Vous découvrirez alors quelques uns des plus beaux oliviers des 83 000 que compte ce village et ses alentours dont des oliviers pluri-centenaires.

A voir également :

Le Musée de l’olivier
Parc d’activités La Chauchière
04190  Les Mées

ESTOUBLON

Le vieux moulin
Situé au cœur du village, c’est un ancien moulin orné de vieilles meules et de son superbe pressoir datant de 1851. Au delà d’en savoir un peu plus sur les méthodes de pressage anciennes et contemporaines, vous pourrez également découvrir les secrets de la lavande.

Le Village
Route de Saint-Jurs
04270 Estoublon

VOLX

Ecomusée
Des outils interactifs et audiovisuels, des activités sensorielles et amusantes…
De salle en salle, pour tous les publics, l’olivier se révèle aux cinq sens.
De la biologie de l’arbre à sa mythologie, et de la fabrication traditionnelle des savons à l’exercice protocolaire de la dégustation, chaque étape du parcours est une invitation à voyager, à voir et à goûter la Méditerranée.
Sur grand écran, les cueilleurs de Provence, d’Espagne, de Grèce ou du Liban récoltent leurs fruits et les portent au moulin. Quand le film est fini, on peut s’asseoir sur un banc, pour écouter la musique des mots que l’arbre suscite, les récits des voyageurs et des poètes de l’olivier.

Écomusée L’Olivier
BP3 – Ancienne route de Forcalquier
04130 Volx

Vaucluse (84)

Vaucluse

Le Moulin des bouillons à Gordes (classé monument historique)
Site gallo romain habité depuis 2000 ans.
Le moulin des Bouillons est un moulin à « sang ». Ce moulin à huile d’olive, classé monument historique, est le plus ancien moulin conservé intact avec tous ses éléments de travail.
Depuis le 1er siècle se sont succédés dans ce lieu, plusieurs pressoirs.
Le dernier pressoir, monumental, 7 tonnes et 10m de long est daté du 16ème siècle.
Ce moulin, en état de marche, avec ses cuves creusées dans le roc, ses canalisations romaines, relate l’histoire de l’huile d’olive et du savon de Marseille dans la Méditerranée.
Collection de lampes à huile, amphores…

Centre Frédérique Duran
D148 – Route de St Pantaléon
84220 Gordes

Sur la route des oliviers – Épisode 1

Épisode 1 – La Drôme Provençale

« Là où l’olivier renonce, finit la Méditerranée. »
Georges Duhamel

L’olivier, tout un symbole et notamment celui des vacances.

En effet, le pourtour méditerranéen, haut lieu du repos estival et destination privilégiée pour près de 300 millions de touristes internationaux (30% du volume mondial) regroupe à lui seul 90% du cheptel mondial d’oliviers !
L’Espagne, à elle seule, recense 31% du verger oléicole méditerranéen, dont la grande majorité se trouve en Andalousie. On dénombre plus de 2 000 variétés d’oliviers dans le monde, 400 environ en France.
voir notre infographie : L’olivier dans le monde
Alors, inutile de vous dire que lorsqu’on aime ces arbres généreux, ancestraux, véritables œuvres d’art vivantes se sculptant avec l’âge, et que l’on passe ses vacances autour de la méditerranée, on peut en observer une très grande quantité.
Pour cette période estivale, nous vous proposons de voyager en France, en Espagne et dans le monde entier, et de découvrir cet arbre magnifique et ancestral, ses fruits et bien entendu, son huile.
Voici quelques lieux et trajets que vous pourrez emprunter qui valent bien un petit détour.

La Drôme provençale (26)

tramier_route_des_oliviers_ep1_drome

L’implantation la plus septentrionale de l’olivier
L’olivier a gagné l’intérieur des terres jusqu’aux vallées de l’Eygues et de l’Ouvèze, dans lesBaronnies, à la limite extrême de sa culture vers le nord.
Là est apparue la variété Tanche, la résultante d’une longue adaptation à un climat et à un terroir particuliers. Les olives et les huiles de la Tanche ont été les premières en France à bénéficier d’une Appellation d’Origine Contrôlée (décrets de 1994).
L’olivier contribue ainsi largement à l’économie et à l’attrait touristique du Nyonsais et des Baronnies. Il en est devenu l’arbre emblématique justifiant le profond attachement que lui vouent les habitants de la région.

NYONS

Le sentier des oliviers
Une marche d’environ 4km, relativement facile avec peu de dénivelé.
Une ballade bucolique parsemée de panneaux informatifs vous délivrant quelques uns des nombreux secrets de cet arbre ancestral et légendaire.
N’hésitez pas à prolonger votre promenade en investissant le vieux Nyons et son quartier des olivettes, haut en couleurs…

https://photosbaronnies.canalblog.com

Le musée de l’olivier
Sur 300 m², le musée explique à ses visiteurs, au travers des objets exposés, l’histoire ancienne et plus récente de la culture de l’olivier à Nyons et ses environs, la fabrication de l’huile d’olive du XVIIe au XXe siècle et ses diverses utilisations.
De la cueillette au moulin, découvrez les objets servant à contenir, à stocker l’huile, les outils pour travailler et ceux nécessaires à la fabrication de l’huile et de ses dérivés. Ouvert tous les jours et sur rendez-vous pour les groupes.
Visites commentées sur réservation

Place Olivier-de-Serres
26110 Nyons
Tél : 04 75 26 12 12

 

Les vieux moulins
Datant du XVIIème et XIXème siècle, l’histoire de ces moulins vous sera contée par un descendant direct de la famille ayant géré ces moulins depuis 13 générations. La savonnerie, datant elle aussi du XVIIème, est indissociable de l’huile d’olive et de l’économie locale de cette époque.
Couvrant une surface totale de 350M2, ces 3 moulins recensent une très belle collection d’outils et autres objets d’antan. Vous y découvrirez également une cuisine ancienne typique de la haute-Provence.

4, promenade de la Digue
26110 Nyons
Tél : 04 75 26 11 00

 

Les scourtins
Le scourtin est un filtre circulaire réalisé en fibres végétales.
Il était utilisé lors des anciennes méthodes d’extraction.
L’huile d’olive, histoire de l’extraction

Une ouverture centrale permettait de le positionner au centre de la presse. Une couche de pâte d’olives provenant de l’écrasement des olives après leur passage sous les meules de triturage y était disposée.
On empilait ainsi successivement les scourtins et les couches de pâte d’olives (grignons bruts). Les plus larges pouvant contenir environ 50 kg de grignons. Dix scourtins (500 kilos d’olives) donnaient alors environ 120 litres d’huile et 40 litres de margines (eaux de végétation). L’huile et les margines étant séparées par un système de centrifugation.
La dernière scourtinerie en France, fondée en 1882, perpétue toujours le tissage traditionnel tout en proposant désormais des produits dérivés, tapis, dessous de plats et paillassons…
Vous pouvez la visiter ainsi que son musée, sa boutique à l’adresse suivante :

La scourtinerie
36, La Maladrerie
26110 Nyons
La scourtinerie
Toutes les infos sur le site de l’office de tourisme de Nyons.

La « Confrérie des Chevaliers de l’Olivier »
Pour défendre et célébrer l’olivier, emblème et trésor d’un terroir et d’une région.
En 1963, naquit l’idée de créer une Confrérie dans le but de défendre l’olivier dont l’existence même était menacée, après le gel désastreux de 1956.
L’idée prit corps grâce à Pierre Bonnet, ingénieur agronome spécialiste en oléiculture, grâce à René Duchet, ancien préfet et secrétaire d’Etat et au Général Henri de Vernejoul qui fut le premier Grand-Maître de la Confrérie des Chevaliers de l’Olivier de Nyons.
Pour célébrer l’olivier, de grandes fêtes virent le jour : en 1964, naquirent les « Olivades » et, vingt ans plus tard, la Fête de l’huile nouvelle ou « Alicoque ».
+ d’infos

LES BARONNIES

La route de l’olivier
Une petite ballade familiale à effectuer en vélo dans la région des Baronnies. De Buis les Baronnies à Nyons en passant par Mollans sur Ouvèze et Puyméras, vous découvrirez des villages pittoresques, entourés par des paysages magnifiques, parsemés d’oliveraies et de vieux moulins à huile.

Le vieux moulin de Mirabel aux Baronnies
Construit au XVIème siècle, le Vieux Moulin de Mirabel-aux-Baronnies continue de produire de l’huile d’olive traditionnelle, fabriquée à la « meule en pierre« . Pour respecter les normes en vigueur, il aura fallu, non sans difficulté, s’adapter aux défis de la modernisation.
D’antiques monnaies grecques auraient été retrouvées dans les fondations de ce moulin, tendant à démontrer une commercialisation encore plus ancienne du précieux liquide.
L’origine grecque de la variété d’olives noires « Tanche » dont est extraite la majeure partie de l’huile produite dans cette région pouvant confirmer cette anecdote.

Le vieux moulin
Rue de la République
26110 Mirabel-aux-Baronnies

Sources : Afidol, huilesetolives.fr, Offices de tourisme de Nyons

 

Découvrez nos articles sur l’olivier !

Cultiver un olivier chez soi
Sur la route des oliviers épisodes 234 – 5
Les oliviers millénaires en Espagne
La vente record d’un olivier millénaire
L’olivier, arbre éternel
Les plus vieux oliviers du monde
Les plus vieux oliviers du reste du monde
Olivier, qui es-tu ?
InfographieL’olivier dans le monde

L’olivier dans le monde

Découvrez la surprenante infographie sur l’implantation de l’olivier dans le monde

L’olivier est présent sur six continents : Europe, Amérique du nord, Amérique du sud, Afrique, Asie, Océanie.
Toutefois, c’est dans le pourtour méditerranéen que l’on retrouve plus de 90 % des oliviers.
On ne vous en dit pas plus, regardez cette infographie et vous serez surpris par les chiffres impressionnants révélés par celle-ci !

La Vente record d’un Olivier Millénaire

Un olivier millénaire vendu 65.000 euros

De véritables sculptures vivantes considérées comme des oeuvres d’art !

Un olivier vieux de 2.000 ans a été adjugé fin 2012 à 65.000 euros lors d’une vente d’oliviers millénaires organisée à Montastruc-la-Conseillère (Haute-Garonne).

Douze des 26 oliviers proposés ont été vendus pour des prix variant entre 1.000 et 65.000 euros (plus des frais s’élevant à 20%) à des acheteurs français, comme « un grand vignoble du Bordelais », ou à des clients étrangers comme un jardin botanique au Moyen-Orient, a précisé Me Machoïr, propriétaire du château Lasserre où se déroulait la vente.

L’arbre vendu 65.000 euros (78.000 avec les frais) était de la variété Cordobil.

Il pesait 16,5 tonnes et avait une circonférence de 9,30 m.

Les vedettes de la vente étaient deux Farga, des « pièces rarissimes » selon Me Machoïr.

Un seul a trouvé preneur, à 35.000 euros (42.000 avec les frais), soit la moitié de l’estimation.

Ces oliviers, vendus en mottes, se présentent comme des troncs de près de 10 tonnes, d’environ 3 m de haut et de quelques 7 m de circonférence, avec seulement quelques rameaux verts car ils ont été taillés pour le transport. « C’est pour cela que nous parlons plus de sculptures vivantes de l’Empire romain que d’arbres », a noté le commissaire priseur.

 

En 2011, un autre olivier millénaire était parti dans une vente similaire au château de Montastruc-la-Conseillère à 64.000 euros.

Ce dernier était de la variété des oliviers Domitien et mesurait 6,90 mètres de circonférence ce qui laisse présager un âge canonique car les oliviers de plus de quatre mètres de circonférence sont réputés millénaires, indique Roamhy Machoïr. Ce spécimen venu du Portugal mesure 3,10 m de hauteur et pèse 10 tonnes. Il est baptisé Domitien « en hommage à l’héritage romain laissé en Espagne »

Ces arbres provenaient de la collection d’un Espagnol qui avaient pu les acquérir avant que l’Espagne n’interdise leur vente et leur exportation, car ils sont désormais considérés comme « patrimoine monumental ».

L’Olivier, arbre éternel

De la légende à l’histoire

Figure de paix et d’éternité, l’olivier est aussi l’arbre symbole de la Méditerranée.

À la fois chaleureux et lumineuxsauvage et majestueux, il est aussi courageux et nourricier.

L’Olivier est aussi devenu le symbole de la ville d’Athènes. En effet, selon la légende de Cécrops, la culture de l’olivier serait le fruit d’une querelle entre Athéna, déesse de la Sagesse et de la Science, et Poséidon, dieu de la Mer, à propos de la possession de l’Attique, une ville nouvelle. Cécrops, premier roi légendaire d’Attique, du les départager. Poséidon brandit alors son trident et fit jaillir d’un rocher un cheval magnifique, pouvant porter cavalier et armes, tracter des chars et faire gagner des batailles.

Athéna, elle, se pencha alors sur un morceau de terre, le toucha, gratta sa lance et et fit naître de la terre brulée par le soleil un arbre immortel permettant de nourrir et de soigner les hommes : l’olivier.

Cécrops jugea ce présent utile pour son peuple.

Athéna obtint la protection de la ville qui porte toujours son nom : Athènes.

C’est ainsi que l’olivier devint un symbole de force et de victoire, de sagesse et de fidélité, d’immortalité et d’espérance, de richesse et d’abondance.

L’olivier et son huile furent alors les rois des Jeux olympiques : les vainqueurs se virent offrir non seulement une couronne en rameau d’olivier mais aussi des jarres remplies d’huile d’olive.

Le prestige de cet arbre n’aura de cesse de grandir au fur et à mesure de son expansion.

C’est avec le bois dur de l’olivier qu’étaient faits le pieu avec lequel Ulysse terrasse le cyclope et la massue dont Hercule ne se sépare jamais.

L’histoire de l’olivier se perd dans la nuit des temps et se confond avec celle des civilisations qui se sont succédées en Méditerranée et qui ont, à jamais marqué de leur empreinte la culture de ce morceau du monde.
Fortement lié à la vie des populations du bassin méditerranéen, l’arbre éternel fournit à ces dernières, depuis des siècles, nourriture, éclairage, soins du corps…

tramier_huile_olive_olivier_eternel_athena

L’olivier sauvage, appelé oléastre, est présent dans de nombreuses régions du pourtour méditerranéen (oriental et occidental) depuis les dernières glaciations. Les premières traces de l’oléastre datent d’il y a 60 000 ans.

Des feuilles fossilises datant de 8 000 ans avant J-C ont ainsi été retrouvées à Roquevaire en France (l’une d’elle est exposée au musée de l’olivier à Nyons, dans la Drôme).

La culture de l’olivier est beaucoup plus tardive. Les premières traces concluantes de domestication de l’olivier sont datées de 5 500 ans avant J-C au sud d’Haïfa (Proche-Orient) et 5 000 ans avant J-C dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne.

Récemment des archéologues ont affirmé avoir découvert sur un site archéologique en Basse Galilée des traces d’huile d’olive en terre d’Israël datant d’au moins 8000 ans.

 

Découvrez nos articles sur l’olivier !

Cultiver un olivier chez soi
Sur la route des oliviers
Épisodes 234 – 5
Les oliviers millénaires en Espagne
La vente record d’un olivier millénaire
Les plus vieux oliviers du monde
Les plus vieux oliviers du reste du monde
Olivier, qui es-tu ?
InfographieL’olivier dans le monde

Olivier, qui es-tu ?

Focus sur un arbre éternel et magique

Un peu de botanique

L’olivier fait partie de la famille des oléacées (genre olea) qui comprend, entre autres, les lilas (Syringia), les troènes (Ligustrum) et les frênes (Fraxinus), ainsi que nombre d’arbustes comme les forsythias, les jasmins.

L’olivier est du genre Oleae qui comprend une huitaine d’espèces dont l’Oleae Europae qui nous intéresse principalement.

Celle-ci se divise en deux sous-espèces :
Olea Europa Sylvestris ou Oléastre, c’est à dire l’olivier sauvage, et Olea Europae Sativa ou l’olivier cultivé.

Le verger oléicole mondial

Avec la période des grandes découvertes puis de la colonisation, l’oliviertraverse le détroit de Gibraltar pour voyager vers des pays plus « exotiques » comme la Californie, le Mexique, le Chili, l’Afrique du Sud, l’Australie…

L’olivier est présent sur six continents : Europe, Amérique du nord, Amérique du sud, Afrique, Asie, Océanie. Toutefois, c’est dans le pourtour méditerranéen que l’on retrouve plus de 90 % des oliviers. Les principaux vergers d’oliviers se situent en Espagne, en Tunisie, en Italie, en Turquie, en Grèce, au Maroc, en Syrie et au Portugal.

 

Le cycle de l’olivier

L’olivier se distingue des autres espèces fruitières par sa très grande longévité pouvant donner des arbres plusieurs fois centenaires. Si le tronc disparaît par vieillissement, les rejets se développant à sa base assureront sa pérennité et redonneront un nouvel arbre.

L’olivier est également réputé pour sa grande rusticité, lui permettant de se développer et de fructifier sous des conditions de climat sub-aride et sur des sols parfois très pauvres.

Mars – Avril : La taille.

Mai – Juin : La floraison.

Juillet – Août : Le grossissement des fruits.

Septembre – Octobre : La récolte des olives de table vertes.

Novembre – Décembre : La récolte des olives de table noires et à huile.

Janvier – Février : La récolte des olives à huile.

La culture de l’olivier

La zone de présence de l’olivier délimite les régions de type méditerranéen.

Le sol

L’olivier est un arbre qui s’accommode de terrains pierreux et secs, il apprécie particulièrement les sols calcaires.

Le climat

L’olivier craint le froid. En période de
repos végétatif, l’olivier peut supporter des températures froides de l’ordre de –10°C à –15°C. Au-delà, l’olivier pourra souffrir et geler. Selon son âge et la profondeur de son système racinaire, il pourra, par la suite, se régénérer.

L’olivier, par contre, est apte à supporter des températures élevées si l’apport en eau est satisfaisant.

L’olivier redoute des taux d’humidité ambiante élevés qui favorisent le développement de certains parasites. De ce fait, la culture de l’olivier n’est pas adaptée à la proximité immédiate de la mer.

 

Utilisations

L’olivier est un arbre riche. Ses utilisations sont nombreuses et reconnues :

Nourriture, combustible pour l’éclairage, soin pour la peau et les rhumes, décoction pour tisanes réputées efficaces contre la tension élevée, décoration…

Tout est utilisable dans I‘olivier.

Arbre magique, il peut vivre plus de mille ans dans des conditions quelques fois fort inconfortables. On dénombre plusieurs oliviers millénaires, tels ceux de Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) en France, sans compter les champs d’oliviers centenaires.

Les plus vieux oliviers du monde

LA CRÈTE, BERCEAU DE L’OLIVE ET DE SON HUILE

Si des archéologues israéliens viennent de découvrir en Basse Galilée des traces d’huile d’olive avec une amphore datant de plus de 8000 ans, les plus vieux oliviers, eux, seraient agés de plus de 3000 ans.

Mais il est difficile de dater précisément un olivier : son tronc tortueux et son bois très dur ne permet pas de compter les cercles internes qui datent habituellement un arbre. Le diamètre et l’aspect de l’arbre sont des critères d’ancienneté, les scientifiques travaillent aussi les documents historiques qu’ils peuvent avoir retrouvés. Les plus vieux oliviers se trouvent en Crète. Le premier dans la région de Vouvre et le second à Kavousi. Ce dernier aurait donc plus de 3000 ans. La Crète possède de nombreux arbres exceptionnels, des passionnés les recensent.

La Sardaigne, terre ancienne

Il y aurait aussi un des plus vieux oliviers du monde en Sardaigne dans la région de Sassari.

Avec ses 15 mètres de hauteur et ses 11 mètres de circonférence, il serait âgé de près de 3000 ans lui aussi.

Et en France

La France n’est pas en reste avec un certain nombre d’oliviers millénaires… même s’ils sont un peu plus jeunes. A Roquebrune-Cap-Martin, un olivier serait âgé de plus 2000 ans. Près de Toulouse, dans le village de L’Union, l’arbre serait plus que millénaire. Il a par ailleurs été labellisé « arbre remarquable ». Le village de Beausoleil dans les Alpes Maritime attire beaucoup de touristes qui viennent voir cet olivier âgé de plus de 1000 ans. Avec une circonférence de près de 11 mètres, il est impressionnant…

Si vous allez vous balader, pensez à nous envoyer des photos !

Load More Posts