Nutrition

recettes bien-être

nutrition

Les précieux conseils de notre nutritionniste pour garder la forme sans renoncer au plaisir, à la convivialité, à nos recettes et aux olives, bien sûr !

Préparer son corps à l’hiver grâce à la chrono-nutrition

Comment préparer son corps pour l’hiver grâce à la chrono-nutrition ?

Avec la saison froide, il est nécessaire de préparer son corps en renforçant son système immunitaire. Le changement d’heure et la diminution de l’ensoleillement sont autant de facteurs qui influent sur l’organisme. Et comme l’hibernation n’est pas encore une option, la nutritionniste Tramier vous montre comment adopter les bons réflexes lors du changement de saison grâce à la chrono-nutrition.

La chrono-nutrition est le principe selon lequel les aliments agissent plus ou moins différemment sur le corps selon le moment de la journée où ils sont consommés. Le corps subit de nombreuses transformations aux inter-saisons. En hiver, la nuit grappille de précieuses minutes de lumière, les journées sont plus courtes et cela désynchronise l’horloge biologique. Profitez avec Tramier de cette période propice pour mettre les pendules à l’heure et adopter de bonnes habitudes alimentaires !

Premier réflexe : faire la part belle aux féculents.

Pour préserver sa forme et son moral.

L’un des principes de la chrono-nutrition est de répartir les aliments sur un rythme de 3 à 4 repas par jour en accordant une importance toute particulière à la première partie de la journée notamment au petit déjeuner. Ce repas doit fournir au corps l’énergie nécessaire pour permettre de gérer les activités. Négliger ce repas peut dérégler l’horloge interne et avoir des conséquences délétères sur la santé comme favoriser les grignotages intempestifs. Et cela est d’autant plus important, qu’en hiver, ce sont souvent sur les aliments réconfortants, plutôt gras et sucrés, qui nous attirent.

Plusieurs hormones interviennent dans la régulation des rythmes biologiques. Le matin, au réveil, la sécrétion de cortisol est à son maximum. Cette hormone permet de fabriquer le glucose et d’approvisionner le cerveau et les muscles au début de la période d’activité. Le soir, sa sécrétion diminue.

Les féculents (pain, produits céréaliers complets, biscottes, graines, mueslis, etc.) apportent des glucides, énergie que le corps emmagasine sous forme de glucose dans les muscles et le cerveau, qui est utilisée progressivement tout au long de la matinée. Cette famille d’aliments est également source de fibres alimentaires, nécessaires pour le bien-être intestinal, de minéraux et vitamines. Chaque matin, variez les aliments et les plaisirs : tartine, biscottes, crêpes, pancakes, etc. Préparez votre propre power bowl avec des graines de chia et des fruits secs. Ajoutez-y du miel et de la gelée royale pour booster votre immunité et repousser la monotonie. C’est aussi bon pour le moral !

 

Deuxième réflexe : s’hydrater sans modération.

Pour garder bonne humeur et concentration

En hiver, le froid favorise la déshydratation. Si les pertes en eau ne sont pas compensées, les fonctions cognitives peuvent être altérées. Un taux de déshydratation dépassant 2 % du poids du corps affecte les fonctions cérébrales comme la mémoire à court terme, la vitesse motrice et l’attention. La sensation de soif joue aussi sur l’efficacité et l’humeur.

Pour commencer la journée du bon pied, buvez un grand verre d’eau à température ambiante. En hiver, les boissons chaudes à base de plantes (thé, tisanes, infusions) sont indiquées pour hydrater le corps et constituent de bons moyens pour se réchauffer. Pensez aussi aux potages maison. L’essentiel étant de bien s’hydrater dès le lever et de boire un minimum de 1,5 litre d’eau, de façon régulière tout au long de la journée.

Côté fruits, privilégiez les fruits frais pressés comme les agrumes (orange, clémentine, pamplemousse) qui contiennent une bonne dose de vitamine C. Cet antioxydant aide à réduire la fatigue et intervient dans les fonctions immunitaires et la résistance aux infections. Ajoutez du jus de citron dans une tasse d’eau chaude au réveil est idéal pour démarrer une matinée tonique.

Troisième réflexe : faire le plein de vitamine D en hiver

Pour renforcer ses défenses immunitaires.

Pendant la période hivernale, l’exposition au soleil est souvent insuffisante conduisant à un déficit en vitamine D. Cette vitamine est produite par la peau sous l’effet des rayons UVB. Elle joue un véritable rôle d’hormone et occupe de multiples fonctions physiologiques. La vitamine D favorise l’absorption du calcium et du phosphore pour assurer le maintien d’une bonne densité osseuse. Elle intervient également dans les fonctions immunitaires, la contraction musculaire et la transmission de l’influx nerveux. Certaines études, qui restent à confirmer, préconisent la vitamine D contre la dépression hivernale.

En hiver, pour pallier ce manque, l’un des moyens consiste à consommer sources de poissons gras (thon, sardine, saumon, maquereau, hareng, huile de foie de morue). Certains laitages enrichis en contiennent aussi.

En résumé, il est important de soigner son assiette en hiver pour satisfaire chaque jour ses besoins en énergie et en nutriments. Respecter les rythmes des repas est essentiel en mettant l’accent sur le petit déjeuner, sans négliger les apports en vitamines C et D. Faire de l’exercice physique et garder de bonnes habitudes de sommeil sont aussi des éléments importants pour renforcer son système immunitaire et assurer une transition hivernale en douceur sans coup de fatigue ni baisse de moral saisonnière !

N’hésitez pas à aller voir nos autres articles nutrition et bien être : 

Les fruits et légumes de Noël

Quand les fruits et légumes prennent leurs quartiers d’hiver

Tout savoir sur les vitamines

Nutritionniste Tramier, Novembre 2018.

Pour en savoir plus : www.mangerbouger.fr

Les fruits et légumes de Noël

LES FRUITS ET LÉGUMES DE SAISON : DÉCEMBRE

 

L’ENDIVE, LA MÂCHE ET LE LITCHI :

La période des fêtes de fin d’année est un moment festif et convivial, idéal pour se retrouver tous ensemble autour de mets cuisinés.

Cette année, pour sublimer vos plats, la nutritionniste Tramier vous invite à miser sur la couleur et la fraîcheur avec des fruits et légumes de saison inédits : l’endive, la mâche et le litchi. À Noël et au réveillon du jour de l’An, sortez le grand jeu et revisitez vos classiques.

Place à l’innovation !

______________________________________________________________________________________________________________________

L’ENDIVE :

Les endives, des antipasti pour épater vos convives !

Pour débuter les agapes et surprendre les papilles de vos convives, optez pour des bouchées apéritives à base d’endives. Cultivée en France, l’endive constitue un légume d’hiver très prisé parmi les plus faciles à préparer. Avec 95% d’eau, l’endive constitue un légume rafraîchissant à la table du réveillon. L’endive est source de folates (vitamine B9), nutriment nécessaire pour la formation des globules rouges et le bon fonctionnement du système immunitaire.

Un accompagnement pour tous les goûts

Proposez des barquettes d’endives garnies. Elles feront leur petit effet ! À garnir selon vos envies : avec des fruits (pomme, poire, mandarine), de l’avocat, des dés de jambon, du fromage frais ou des lamelles de parmesan. En format wrap ou antipasti, mariez l’endive avec les poissons et fruits de mer : tartare de saumon, tarama, rillettes de thon, moules fumées, Saint-Jacques caramélisées. Plus chic et coloré, succombez au homard du Canada ou surprenez vos convives avec des alliances terre-mer. Cuisinez l’endive en mode velouté. À présenter en verrines, avec un filet d’huile d’olive, pour bluffer vos invité. Proposez des mini-gratins aux endives. Hauts en couleurs et en saveurs, ces amuse-bouches seront divins ! Pour les palais plus classiques, pensez aux terrines, option originale pour associer les endives au foie gras ou au gibier.

 Le saviez-vous ? 

Consommer l’endive crue vous permet de profiter au mieux de ses bienfaits si précieux en période de hautes festivités. Préparez vos amuse-bouche à l’avance, vous passerez ainsi plus de temps avec vos invités.

______________________________________________________________________________________________________________________

LA MÂCHE :

La mâche, des vitamines et de la fraîcheur à la table du réveillon !

La mâche fait figure de salade de référence en hiver. Originaire de Loire-Atlantique, elle fait partie avec la laitue et la chicorée, des grandes familles de salades. Prête à l’emploi, elle se trouve en vrac, en barquette ou en sachet. La salade de mâche est particulièrement indiquée à la table des fêtes de fin d’année car elle est faible en calories (moins de 20 kcal/100g) et riche en vitamine bêta-carotène. Cette vitamine est reconnue pour son rôle antioxydant, qui agit comme un bouclier naturel pour l’organisme en freinant la production des radicaux libres et le vieillissement prématuré des cellules.

Parfaite pour alléger le repas

Pour mettre en appétit et aiguiser le palais de vos invités, optez pour la salade de mâche en entrée. Frais et léger, ce légume croquant est une bonne option au réveillon.

La salade de mâche se décline de plusieurs façons :

  • Avec d’autres crudités ou des condiments (carotte, betterave, petits pois, pomme, olive).
  • Plus originale, avec un œuf poché et des asperges.
  • Pour compléter le plateau de fromage, avec des fruits secs, des pignons de pin, des amandes ou des noix.

Le saviez-vous ? 

Accompagnez la salade de mâche d’une vinaigrette maison à base d’huile de colza ou d’olive pour donner du goût et augmenter l’apport en antioxydants grâce à la vitamine E contenue dans ces huiles végétales.

La mâche contient aussi du potassium et des folates, nécessaires pour la formation du sang et plusieurs fonctions de l’organisme. Les folates se trouvent essentiellement dans les légumes verts feuillus et constituent des nutriments précieux pour renforcer les défenses immunitaires, surtout en hiver.

______________________________________________________________________________________________________________________

LE LITCHI :

Le litchi, un fruit doux et raffiné pour clore en beauté !

Fruit star de la saison des fêtes de fin d’année, ce petit fruit exotique originaire de Chine, à chair translucide et juteuse, est une source d’inspiration inépuisable pour de nombreux pâtissiers.

Le litchi est un fruit riche en vitamine C. Ce nutriment a un fort pouvoir antioxydant, atout important en hiver. La vitamine C est également nécessaire pour les fonctions immunitaires et le système nerveux. Elle aide à réduire la fatigue.

La touche blanche et délicate de Noël

Pour le réveillon, impossible de terminer le repas sans une note sucrée. Au dessert, la bûche est l’incontournable, symbole de tradition ! Cette année, place à la légèreté, en préparant une bûche au parfum de litchi. Avec son parfum fruité, la bûche de Noël au litchi se décline en version pâtissière ou en mode glacée.

Le saviez-vous ? 

Grâce à son goût délicat et sucré, le jus de litchi peut être utilisé à l’apéro  pour préparer des cocktails exotiques vitaminés et détonant d’énergie !

______________________________________________________________________________________________________________________

Avec la sélection de recettes Tramier, les fruits et légumes de saison se déclinent à toutes les sauces et se cuisinent sans modération ! Pour rendre la préparation du réveillon agréable et réduire les sources de stress, planifiez votre menu à l’avance. Pour un réveillon tout en convivialité et en sérénité, n’hésitez pas à déléguer certaines tâches en mettant vos proches à contribution. Joyeuses fêtes !

Les légumes de saison : focus sur Halloween

LE POTIRON, LA CHATAIGNE ET LA POMME :

Consommer des fruits et légumes de saison est essentiel pour garder la forme et pour l’environnement. Dans cette optique, Tramier propose de vous présenter chaque trimestre une sélection rigoureuse de fruits et de légumes de saison.

À l’occasion d’Halloween, nous vous proposons de faire le point sur trois fruits et légumes de saison qui pourront servir d’ingrédient pour ces festivités : le potiron, la châtaigne, la pomme.

Notre nutritionniste fait le point, et vous dit tout ce que vous devez savoir sur les bienfaits nutritionnels de ces produits de saison.

______________________________________________________________________________________________________________________

LE POTIRON :

Le potiron, pour enchanter les menus d’Halloween

Le potiron possède tous les atouts pour réaliser un menu vitaminé et coloré ! Avec sa teneur en eau élevée (86%), son effet rassasiant est rapide. Il apporte peu de calories (33 kcal/100g). La couleur orangée de sa chair provient des nombreux caroténoïdes qu’il renferme (bêta-carotène, lutéine, zéaxanthine). Ces composés antioxydants préservent les cellules contre les radicaux libres et le vieillissement cellulaire à l’origine de l’apparition de certaines maladies. Le saviez-vous ? Le potiron figure au palmarès des légumes les plus riches en bêta-carotène (pro-vitamine A), deux fois plus que la carotte ! Cette vitamine essentielle est impliquée dans le maintien de fonctions importantes pour le corps : système immunitaire, croissance, muqueuses et peau, métabolisme du fer, vision nocturne. Le potiron est également riche en sélénium, oligo-élément nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire et au maintien des cheveux et ongles normaux.

Préparer des recettes en un tour de baguette

Le potiron est le légume star des menus d’Halloween. Grâce à sa saveur douce et sucrée, il s’intègre aisément à toutes les recettes. Le potiron se consomme aussi bien en entrée, en plat principal, qu’en dessert. Avec sa richesse en eau, le potiron s’incorpore facilement aux soupes et potages. Il enrichit et colore avantageusement les préparations : les purées, flans, soufflés, gratins, tartes sucrées ou salées, gâteaux et muffins. De quoi ravir les papilles de tous les apprentis-sorciers !

 Le saviez-vous ? 

Astuces pour préserver les vitamines du potiron :

  • Préférez les potirons plus petits, plus concentrés en vitamines et à chair plus fine.
  • Retirez la tige au dernier moment. Cela facilite la conservation et préservation des nutriments.
  • Conservez et cuisinez-les avec la peau. La peau est riche en vitamines et minéraux. Elle se consomme après avoir été attendrie par la cuisson.

______________________________________________________________________________________________________________________

LA CHATAÎGNE :

La châtaigne, pour adoucir votre Halloween

La châtaigne possède de nombreux bienfaits et sa composition est tout-à-fait adaptée aux menus d’automne. Côté nutrition, elle est très énergétique. Une portion de 5 à 8 châtaignes (100g) fournit 236 kcal. La châtaigne apporte des glucides principalement sous forme complexe (amidon) et contient peu de graisses. Elle est aussi source de fibres, nutriment favorable à un bon confort intestinal. Autant d’atouts pour faire le plein d’énergie et se réconforter avec l’arrivée du froid. La châtaigne est reconnue pour sa richesse en nutriments essentiels. Elle apporte des vitamines du groupe B (B1, B6, B9) et des minéraux (magnésium, potassium, manganèse, cuivre) en bonnes proportions. Les vitamines du groupe B jouent un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire et aident à réduire la fatigue. Elles sont des nutriments indispensables en automne avec la baisse de luminosité et la fraîcheur.

Une friandise naturelle : ce n’est pas une farce !

La châtaigne se consomme tout naturellement sous forme grillée. Grâce à ses apports énergétiques et glucidiques, elle constitue un aliment adapté pour faire une pause, après une journée d’activités intenses. En automne, prévoyez votre jour de cueillette en famille dans les sous-bois environnants La châtaigne est aussi très prisée en cuisine car sa farine est naturellement dépourvue de gluten. Elle convient donc à tous les usages. La farine de châtaignes s’intègre parfaitement aux recettes en pâtisserie : pâte à crêpes, gaufres, gâteaux, crumbles, cookies ou barres de céréales. Certains l’utilisent également comme ingrédient pour épaissir les sauces.

Le saviez-vous ? 

Avec son goût sucré naturel, la châtaigne permet de réduire les quantités de sucre ajouté dans les recettes.

______________________________________________________________________________________________________________________

LA POMME :

La pomme, pour aciduler votre fête d’Halloween

La pomme est un fruit aux multiples vertus. Son profil nutritionnel est assez exceptionnel :

  • Faible en calories, une pomme de 175 g apporte environ 75 kcal.
  • Richesse en eau (85%).
  • Apport en vitamines et en sélénium, oligo-élément indispensable pour lutter contre les stress oxydatif et participer au bon fonctionnement du système immunitaire.

Croquer une pomme avec la peau est un excellent moyen de faire le plein de nutriments et de calmer la faim. Facile à emporter, elle constitue un aliment adapté à tout moment en fonction des activités de la journée : à l’école, au bureau, dans le sac de sport… La pomme participe ainsi à l’équilibre au quotidien.

La pomme calme toutes les faims, même celles des monstres et des vampires

La pomme se cueille en automne et est disponible tout au long de l’année, autant de raisons de ne pas s’en priver ! Conserver la peau en prenant soin de la brosser et laver au préalable constitue un excellent moyen de préserver les vitamines. La pomme se consomme crue ou cuite et se cuisine à toutes les sauces : râpée, poêlée ou au four… Elle se marie bien aux autres ingrédients tels que : salades, endives, fromage, noix, viande, charcuterie. Son parfum caractéristique font de la pomme un aliment parfait pour adoucir les tartes, clafoutis, pains et gâteaux renversés.

Le saviez-vous ? 

La pomme est un fruit climactérique, c’est-à-dire qu’il contient une phytohormone volatile naturelle, l’éthylène, qui en se dégageant favorise la maturation des fruits. Ainsi, placer des pommes dans le même panier que les bananes, avocats ou agrumes, accélère le mûrissement d’autres fruits. Comme un tour de magie !

______________________________________________________________________________________________________________________

Pourquoi consommer des fruits et des légumes de saison ?

Les 6  bonnes raisons de consommer des fruits et des légumes de saison !

  • 1 – Le goût
  • 2 – Les bénéfices nutritionnels
  • 3 – Les pouvoirs antioxydants
  • 4 – Les pesticides
  • 5 – L’environnement
  • 6 – L‘économie locale et le prix d’achat

Nous ne le répéterons jamais assez : manger des fruits et légumes est essentiel pour avoir une alimentation saine. Nous avons tous en tête le slogan “mangez 5 fruits et légumes par jour”, mais ce dernier devrait sans aucun doute être complété. Car en effet, manger des fruits et des légumes c’est bien, mais c’est encore mieux de prendre en compte leur saisonnalité. Pour cette raison, Tramier vous proposera dorénavant de faire un focus sur une sélection légumes de saison. Nous vous expliquerons comment les choisir, vous découvrirez leur histoire et bénéficierez d’une expertise nutritionnelle. Sans manquer bien sûr de vous proposer de nombreuses recettes à réaliser. Et si vous n’êtes pas encore convaincu, vous trouverez ici, toutes les raisons qui vous conduiront à consommer des fruits et légumes de saison.

______________________________________________________________________________________________________________________

1/ Le goût

Les fruits et les légumes ont tous un cycle de vie qui leur est propre. Ils exhaleront leurs meilleures saveurs cueillis à bonne maturité. Un fruit trop mûr aura un goût bien plus marqué et moins subtil qu’un fruit cueilli au bon moment. Et lorsqu’ils ne sont pas cultivés à la bonne saison, les fruits et légumes ne peuvent profiter du soleil ou de la saison qui leur procure leurs particularités. Nous avons tous déjà acheté des tomates en plein hiver au goût insipide, des pommes ou des poires toutes dures car elles ont été cueillies trop tôt et n’ont pas eu le temps de mûrir durant le transport.

2/ Les bénéfices nutritionnels

La nature est bien faite : elle nous offre tout ce dont nous avons besoin au bon moment.  Le calendrier des fruits et légumes correspond à nos besoins nutritionnels. Le froid et le manque de soleil l’hiver font que l’on se sent souvent fatigué (Voir notre article : Quand les fruits et légumes de saison prennent leurs quartiers d’hiver). C’est normal : notre corps réclame des nutriments.  Les légumes d’hiver sont riches en minéraux et les agrumes nous apportent toutes les vitamines dont on a besoin (Voir notre article : Tout savoir sur les vitamines). Ainsi, la mandarine, l’orange, le kaki, le pamplemousse, la carotte… sont riches en Vitamine C, en magnésium et en bêta-carotène. Un cocktail naturel pour renforcer le système immunitaire, lutter contre la fatigue et les infections ORL.  A l’inverse, l’été, il fait chaud et sec. Notre corps dépense moins d’énergie pour se maintenir à la bonne température mais nous avons un besoin plus important en eau. Et ça tombe bien, en été, les melons, pastèques ou courgettes regorgent d’eau. La fraise par exemple, possède des propriétés désaltérantes. Et mieux encore, pour protéger vos yeux des rayons UV, vous pouvez manger des courgettes : elles sont riches en lutéine et en zéaxanthine. Si vous souhaitez préparer votre peau au bronzage, consommez des pêches, des abricots et des poivrons, ultra concentrés en caroténoïdes.

3/ Les pouvoirs antioxydants 

Tous les jours, notre corps subit de multiples agressions : pollution, tabagisme, UV. Les antioxydants sont des molécules qui protègent notre organisme de ces agressions. Ils permettent de prévenir l’apparition de certaines maladies (Alzheimer, maladies cardiovasculaires, DMLA, glaucome) et de rester jeune plus longtemps. Naturellement, les végétaux produisent des antioxydants pour se protéger du soleil mais aussi des agressions externes qu’ils subissent.  Alors pourquoi les fruits et légumes de saison possèdent plus d’antioxydants ? Tout simplement parce qu’ils sont le plus souvent cultivés à l’air libre et sont donc exposés à la lumière du soleil. Plus ils se développent naturellement et plus ils développent d’antioxydants. Notez que la peau des fruits et des légumes est très riche en antioxydants ! (Voir notre article Vous avez dit Detox ?)

4/ Les pesticides

Si vous achetez des fruits ou des légumes hors saison Bio ou non Bio, les probabilités qu’ils aient été récoltés sous serre sont importantes. Ils auront, le plus souvent, été aspergés de pesticides, d’engrais chimiques ou organiques ainsi que de compléments en minéraux et cela de manière artificielle pour compenser le manque de soleil et de nutriments naturellement présents dans la terre. S’ils n’ont pas poussé sous serre, il y a alors de fortes chances que ces fruits et légumes viennent d’un pays très éloigné géographiquement de la France et où les normes phytosanitaires sont bien moins protectrices que les normes françaises et européennes.  (Voir notre article : L’agriculture Biologique)

5/ L’environnement 

Produire en fonction des saisons signifie également produire sur de vrais sols en tenant compte de l’environnement. Les sols donc sont moins pollués puisque l’on n’utilise pas ou moins de produits chimiques pour compenser le manque de soleil, d’eau ou de nutriment dans la terre car justement on tient compte de la saisonnalité. Cela est bénéfique pour les nappes phréatiques et permet d’éviter la pollution des cours d’eau et de tout notre environnement. Produire sur place entraîne une réduction des stockages, des transports et temps de transports. Le bilan carbone est ainsi moins élevé.

6/ L’économie locale et le prix d’achat

La production de fruits et légumes de saison demande moins de transport, moins de stockage et n’entraîne pas de taxe d’importation. C’est donc bien moins cher. Une barquette de fraises en plein mois de décembre, c’est hors de prix. Au printemps les prix sont bien plus raisonnables. (Voir notre article : C’est le printemps ! ) Manger des fruits et légumes de saison c’est donc une économie pour votre porte-monnaie et c’est aussi favoriser l’économie locale. Car en France, on emploie une main-d’œuvre plus importante pour les récoltes et les salaires sont plus élevés.

Quels sont les secrets d’un apéritif réussi ?

Il va y avoir du sport…

Les secrets Tramier pour des apéritifs réussis

 

Cet été, entre football, tournois de tennis ou grands tours cyclistes, l’agenda télé sera chargé… Simples amateurs de beau jeu ou aficionados confirmés, lisez cet article, il vous est spécialement dédié ! La nutritionniste Tramier vous livre ses secrets pour des apéritifs et tapas réussis… sans même passer par la Russie.

Il est très difficile d’échapper à la ferveur populaire provoquée par la Coupe du Monde prenant largement le dessus, en terme de visibilité et de notoriété, sur toutes les autres compétitions sportives.

Le saviez-vous ?

Les Français restent très attachés à ce rendez-vous convivial pour regarder leur sport national autour d’un apéro. D’ailleurs, 24% des Français indiquent qu’ils envisagent de consommer davantage de produits apéritifs à l’occasion de la cette Coupe du Monde(1) en Russie. Aussi, pour vous permettre de traverser cette période en toute convivialité sans trop négliger votre hygiène de vie, suivez nos conseils.

Et n’oubliez pas de participer à notre jeu des pronostics pour remporter un fabuleux et magique séjour dans un grand parc d’attraction.

Je veux gagner un séjour dans le parc d’attraction de mon choix !

le jeu des pronostics de la coupe du monde de football russie-2018 pronostics dominique frerard tramier huile olive slider partenaires

 

  • Pour les matchs à midi, optez pour des entrées froides faciles à préparer.

Profitez-en pour varier les textures et les plaisirs. Les choix sont illimités : petits légumes croquants avec un mélange d’Olives Apéro Tramier, gressins de sésame avec sa tapenade maison, cake surprise aux olives, feuilletés de tomates et thon. Ces choix raviront toutes les papilles et vous laisseront tout votre temps pour faire vos pronostics.

A la mi-temps, servez des salades colorées avec des légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots rouges), des pizza froides au fromage et des mini-quiches au jambon. Pour la touche slave ―clin d’œil au pays hôte― servez un duo de blinis & saumon fumé à l’aneth.

Secret de nutritionniste : légumes secs, fromages, jambon et saumon contiennent des protéines qui favorisent la satiété et calment la faim. Pensez à l’huile d’olive vierge extra et aux fines herbes (basilic, ciboulette, échalote, estragon, thym) en assaisonnement, elles sont riches en saveur et en vitamines ! 

Montage-recettes-tramier

 

  • Pour les rencontres en début de soirée, pas de panique, adoptez le plat unique. 

Épatez vos convives en leur proposant un plat unique comme le fameux « bortsch » : soupe froide de Russie composée de betterave, chou rouge, navet, oignons, carottes, tomates et pommes de terre, servie avec ou sans viande. Un délice qui calmera les faims des plus gourmands en remettant au goût du jour des légumes d’antan comme la betterave, le chou et les navets. Ces légumes aux pigments colorés sont riches en antioxydants, nutriments reconnus pour leurs bienfaits.

Secret de nutritionniste : testez la variante Tramier, le bortsch avec de l’huile d’olive. Etonnante !  Si votre équipe joue les prolongations, défiez vos invités avec un quiz ou un jeu à la mi-temps pour les inciter à se lever du canapé et à marcher. Leur cœur leur dira merci.

  • Pour le bouquet final, misez sur le bio ou le local.

A la mi-juillet, à l’approche des vacances, les apéritifs peuvent être plus légers. Pour agrémenter le repas, pensez aux crudités en choisissant des légumes du marché : carottes, radis, concombre ou champignons à découper en rondelles. Pour accompagner vos légumes et salades, les huiles végétales de graines vierges bio sont incomparables sur les plans nutritionnel et gustatif.

Secret de nutritionniste : pour vos dips, utilisez du fromage blanc (0%) ou du yaourt nature avec un peu de zeste et de jus citron bio. Cela donnera du goût sans surcharger en graisses. Les chips de légumes maison constituent une bonne option d’accompagnement.

Allier plaisir et équilibre à l’apéritif peut être synonyme de simplicité, fraîcheur et convivialité. Tous les ingrédients sont désormais réunis pour concocter des apéritifs réussis et laisser place aux supporters et aux équipes pour mettre l’ambiance ! Tramier vous souhaite une belle saison estivale et sportive. Savourez !

Nutritionniste Tramier, Juin 2018.

Pour en savoir plus :

  1. Sondage réalisé en ligne par Harris Interactive du 17 au 19 avril 2018, auprès d’un échantillon de 1040 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé(e).

Quels sont les avantages de consommer bio ?

LES AVANTAGES DE CHOISIR DES ALIMENTS BIO

Environnementaux, sanitaires, qualités nutritionnelles… Les bienfaits de l’agriculture biologique sont aujourd’hui reconnus. Les produits bio connaissent un engouement sans pareil depuis quelques années. Selon lAgence Bio (1), 9 français sur 10 ont consommé des aliments bio au cours des 12 derniers mois et près de 2 sur 10 en prennent quotidiennement. L’agriculture biologique est favorable à plusieurs égards. Dans cet article, la nutritionniste Tramier présente les avantages de ce mode d’agriculture qui fait de plus en plus d’adeptes.

Quels sont les avantages d’opter pour le bio ?

1 – Favoriser l’environnement grâce à des pratiques durables. 

L’un des principaux objectifs de l’agriculture biologique est la mise en place de pratiques de cultures durables, plus favorables à l’environnement. Les modes de production bio permettent notamment de maintenir la biodiversité et produire des aliments de qualité tout en tenant compte du bien-être animal. Ce mode d’agriculture vise à produire mieux et non produire plus. Aussi, les produits issus de l’agriculture biologique doivent répondre au plus haut niveau de qualité car les rendements sont plus faibles.

Le refus d’utiliser pesticides et désherbants chimiques implique une charge de travail plus importante pour les agriculteurs :

  • ce mode privilégie l’utilisation de matière biologique et d’engrais naturels ;
  • l’agro-écologie permet la rotation et l’entretien des sols de bonne qualité ;
  • des produits biologiques sont utilisés contre les ravageurs ;
  • concernant l’élevage, les antibiotiques et les hormones sont interdits. Les animaux doivent également disposer d’espaces en plein air.

L’intérêt de l’agriculture bio réside également dans le respect des saisons, d’une cueillette ou récolte à maturité. Ce mode d’agriculture est souvent associé à des critères de qualité, de goût et de saveurs, supérieurs aux produits conventionnels. Certaines filières bio privilégient notamment les circuits courts permettant de préserver les qualités nutritionnelles et la fraîcheur, en cueillant au dernier moment.

2 – Réduire son exposition aux pesticides. 

L’un des avantages de consommer des produits bio est de contribuer à sa santé en réduisant son exposition individuelle aux pesticides et autres produits chimiques. Les pouvoirs publics ont instauré des processus rigoureux visant à minimiser les risques pour la santé de la population liés à la présence de traces de pesticides dans les produits courants. Aujourd’hui, privilégier les aliments bio, consiste avant tout pour le consommateur de faire le choix de diminuer son exposition aux composés chimiques tout en en favorisant l’environnement.

Bien qu’il soit difficile de disposer d’études établies sur des populations sur une longue durée, des travaux ont montré l’influence positive d’une alimentation biologique sur certains critères nutritionnels. En comparaison avec les aliments issus de l’agriculture conventionnelle, les produits bio contiennent davantage de micronutriments, de composés phénoliques (antioxydants) et d’acides gras polyinsaturés notamment des acides gras essentiels oméga-3. D’où l’intérêt de privilégier l’huile d’olive vierge bio, riche en polyphénols et l’huile de colza, naturellement riche en oméga-3.

3 – Offrir la garantie des produits certifiés.

La réglementation sur les produits bio est strictement encadrée au sein de l’Union européenne. Le logo « Euro feuille » garantit la non-utilisation d’OGM, de produits chimiques de synthèse et le respect du bien-être des animaux. Les produits issus de l’agriculture biologique doivent contenir au moins 95% d’ingrédients bio. En France, le signe officiel de qualité « AB Agriculture Biologique » peut être utilisé. Il répond aux mêmes exigences que le logo européen.

nutrition-avantages-consommer-bio-triptyque-huiles-colza-tournesol-olive-tramier-illustration

Tramier offre un large assortiment d’huiles et d’olives certifiées bio :

  • L’huile d’olive vierge Extra Bio

L’huile d’olive est obtenue de la pression d’olives biologiques, cultivées, récoltées conformément aux cahiers des charges de l’agriculture biologique. L’extraction à froid garantit une huile au plus près de la nature, préservant les qualités intrinsèques de l’olive, plébiscitée pour son goût fruité et savoureux. La bouteille en verre de couleur sombre permet de conserver l’huile d’olive de façon optimale et d’éviter l’oxydation.

2 nouvelles huiles à base de graines bio :

  • Tramier bio 3 huiles. Le mélange de 3 huiles (huile d’olive vierge extra, huile vierge de tournesol et huile vierge de colza) est préparé à partir de fruits cultivés en France et en Espagne. Cette huile est naturellement riche en oméga-3, oméga-9 et en vitamine E, un antioxydant naturel.
  • Huile vierge de tournesol bio Tramier. Cette huile est préparée avec des ingrédients rigoureusement sélectionnés en France. Elle est reconnue pour sa richesse en acide gras oméga-9 et en vitamine E.

Les huiliers référencés par Tramier attachent une importance toute particulière aux produits et effectuent de nombreux contrôles pour garantir l’origine et la qualité des matières premières.

Les nouvelles olives bio Tramier :

Elles se déclinent en 3 nouvelles recettes, à consommer à l’apéro ou à ajouter aux préparations et recettes. Originaires de Grèce, les olives bio Tramier ont la particularité d’être très goûteuses. Avec leur conditionnement en pot, elles se distinguent par leur beaux calibres et leur aspect charnu.

Le saviez-vous ?

Les produits bio Tramier comportent la certification Ecocert Label AB. Cette norme est le leader de la certification en agriculture biologique en France. Fondé en 1991 par des ingénieurs agronomes, ce label apporte des garanties de traçabilité, de transparence et de suivi à toutes les étapes de la production (culture, récolte, transformation, conditionnement, étiquetage, stockage, distribution).

Vous disposez désormais de toutes les informations pour vous permettre de consommer les huiles et olives bio Tramier en toute confiance.

Nutritionniste Tramier, mai 2018.

Quelques recettes bio et bien-être :

Biscuits aux agrumes et huile d’olive bio

Salades in Jar

Légumes à la plancha et brochettes d’olives

Pour en savoir plus :
1. Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Agence BIO/CSA Research. Dossier de presse. Février 2018. Enquête Agence Bio/CSA du 16 au 22 novembre 2017 auprès de 1 002 Français. Consulter
2. Le Conseil National de l’Alimentation. Le bio en France : situation actuelle et perspectives de développement. Avis, n°74. Mars 2015. Consulter
3. Numéro spécial « Manger sain ». Revue 60 millions de consommateurs.  Août-Septembre 2013.

Les œufs se mettent dans tous leurs états !

Au plat, brouillés, pochés, durs, à la coque, mollets…
Les oeufs se mettent dans tous leurs états !

 

L’œuf constitue l’un des seuls aliments à disposer d’une composition nutritionnelle quasi-idéale. Consommé cru, cuit, cuisiné ou intégré à de nombreuses recettes, l’œuf possède de multiples bienfaits souvent méconnus. Dans cet article, la nutritionniste Tramier dévoile tous les trésors de l’œuf… cachés jalousement sous sa coquille.

nutrition_oeuf_dans_tous_ses_etats_huile_olive_tramier_illustration4

Plein comme un œuf… un concentré de nutriments !

Les œufs sont consommés depuis les premières domestications d’espèces d’oiseaux. En Europe, l’œuf de la poule est arrivé d’Amérique à bord des navires de Christophe Colomb. Depuis le XVIIe siècle, cet aliment s’est imposé au menu et est désormais intégré dans de nombreuses recettes. Il regorge de nombreux nutriments.

Des vitamines et minéraux variés en bonne quantité

  • De la vitamine A, qui intervient dans le système immunitaire et une concentration en antioxydants, la lutéine et la zéaxanthine, deux caroténoïdes dont le pigment est responsable de la couleur caractéristique du jaune. Ces molécules sont particulièrement prisées dans la prévention des maladies liées au vieillissement: maladies cardiovasculaires, troubles de la vision : cataracte, dégénérescence maculaire lié à l’âge.
  • Des vitamines du groupe B (B2, B5, B9 ou folates, B12), importantes pour le système nerveux, la synthèse des hormones et la production des globules rouges.
  • Un apport en choline, vitamine qui joue un rôle essentiel dans le développement de la fonction cérébrale et de la mémoire.
  • De la vitamine D, indispensable à la consolidation des os et au bon fonctionnement du système immunitaire.
  • Du phosphore, minéral nécessaire pour assurer la solidité des os et des dents.

Des protéines de référence

L’œuf est un aliment riche en protéines de très bonne qualité nutritionnelle. Il contient les 9 acides aminés indispensables à l’humain. Les protéines de l’œuf regroupent tous les critères d’équilibre et de biodisponibilité et sont très bien digérées par la paroi intestinale. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère d’ailleurs l’œuf comme l’aliment de référence pour comparer les teneurs en protéines entre les différents aliments.

Connaissez-vous l’effet coupe-faim des œufs ?

Les protéines de l’œuf jouent des rôles essentiels dans la construction des tissus et la croissance. Elles présentent également l’intérêt de calmer la faim au cours du repas. Parce que leur digestion est plus longue, elles favorisent une sensation de satiété prolongée.

Des graisses pour bien huiler les cellules

Le jaune d’œuf apporte des lipides, essentiellement sous forme insaturés, des triglycérides et des phospholipides. Ces molécules constituent des nutriments importants pour préserver les membranes cellulaires.

Le jaune contient aussi du cholestérol. Contrairement à une idée reçue, il n’est pas indiqué aujourd’hui de réduire sa consommation d’œufs lorsqu’on surveille son cholestérol sanguin. En effet, le cholestérol interne étant produit par le foie, l’apport alimentaire a peu d’impact sur la cholestérolémie.

nutrition_oeuf_dans_tous_ses_etats_huile_olive_tramier_illustration3

Va te faire cuire un œuf… des propriétés uniques en cuisine

L’œuf, possède des composants naturels aux propriétés technologiques uniques, très utiles en cuisine :

Le blanc, l’atout cuisine pour réussir ses recettes :

  • Lors de la cuisson, le blanc durcit grâce à la coagulation des ovalbumines sous l’effet de la chaleur;
  • Les globulines quant à eux contribuent à faire mousser lors du battage ;
  • L’ovomucine aide les blancs à tenir en mousse.

Le jaune, mission émulsion :

  • La lécithine aide à stabiliser les émulsions dans la préparation de mayonnaises et de vinaigrettes à base d’huile d’olive.

Vous pouvez désormais profiter des nombreux bienfaits de l’œuf, cru ou cuit, car sa cuisson modifie peu sa composition. Cet aliment unique, plébiscité en France, réjouit toutes les papilles et se décline sous toutes les formes : à la coque avec des mouillettes de pain, en omelette, œufs mollets ou durs en salade… Cuisinez les œufs sans modération en vous inspirant de toutes les idées recettes de Tramier !

Et des recettes à base d’œufs, il y en a sur le blog Tramier. En effet, pour le #DefiCulinaireTramier, nos amies blogueuses et notre chef Dominique Frérard ont chacun, réalisé une recette à titre d’exemple que voici ci-dessous :

Oeuf mimosa façon trompe l’oeil
Œuf poché et son pestou de légumes
Egg boat aux olives, tomates et mozzarella

Trompe-l’oeil d’oeufs au plat façon Pavlova
Scotch eggs
Asperges en trompe-l’oeil d’œufs au plat

Pour participer et obtenir toutes les infos utiles, suivez ce lien > L’œuf dans tous ses états

Ou cliquez sur l’image ci-dessous !

defi_culinaire_oeuf_dans_tous_ses_etats_dominique_frerard_huile_olive_tramier_lien_vers_jeu

Bonne chance à tous !

La nutritionniste Tramier, Avril 2018

Pour en savoir plus :

Organisation du Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO).
L’œuf aux trésors. Dossier grand public. INRA Science et Impact. 2013.

Activité physique : les bienfaits forme et santé

Activité physique : les bienfaits forme et santé

Tous les experts le disent : pour garder forme et santé, il est conseillé de bouger au moins 30 minutes par jour ! En pratique, il n’est pas toujours facile de réussir à concilier ces recommandations avec l’emploi du temps. Dans cet article, la nutritionniste Tramier vous montre pourquoi et comment intégrer durablement une activité physique au quotidien.

 

article_nutrition_tramier_activite_physique_bienfaits_forme_sante_partage_facebook-V2

 

À 30 minutes du bonheur…

Intégrer une activité physique procure plusieurs bénéfices au corps. À noter qu’il n’est pas nécessaire de pratiquer l’activité à un niveau sportif ou de compétition pour ressentir tous ses bienfaits.

Découvrez les 7 bienfaits de l’activité physique :

  • Stimuler le travail du cœur

Avec l’effort, le débit sanguin augmente dans les artères, le cœur se contracte et apporte l’oxygène et les nutriments nécessaires aux muscles. Plus entraîné, le cœur gagne en endurance.

  • Renforcer le système immunitaire

Elle contribue à augmenter la présence de lymphocytes dans la circulation sanguine, cellules de défense de l’organisme contre les attaques externes. Attention toutefois aux excès car la fatigue peut affecter l’immunité.

  • Accroître la longévité et réduire le risque de maladies

Une vie active favorise la longévité. En agissant sur l’apparition des facteurs de risque de maladies comme l’hypercholestérolémie, l’hypertension, le diabète, etc. Ce mode de vie est bénéfique à long terme.

  • Sculpter le corps et maintenir ou atteindre un poids santé

Pratiquée de façon régulière, l’exercice physique augmente la dépense énergétique et la perte de la masse grasse, tout en développant les muscles. Elle constitue ainsi un excellent moyen de sculpter sa silhouette tout en préservant son tonus.

  • Garder une humeur stable et un mental au top

S’aérer grâce à des activités quotidiennes accroît la production d’endorphines, hormones du « bonheur », réduit l’anxiété et permet de mieux résister au stress

  • Améliorer la qualité d’apprentissage, de concentration et de mémoire

Une activité plus importante dans les zones centrales du cerveau aurait été observée chez les actifs en comparaison avec les sédentaires, ce qui influencerait positivement les capacités d’apprentissage et de mémorisation.

  • Favoriser un sommeil récupérateur

La dépense énergétique et la stimulation hormonale associées à l’exercice assurent une meilleure régulation du rythme veille/sommeil et un sommeil de meilleure qualité.

Une question d’intensité et de régularité

Les experts de santé publique recommandent de pratiquer environ 30 minutes d’activité physique par jour, à renouveler plusieurs fois par semaine. Toutefois, il s’agit d’un repère vers lequel tendre et non d’un objectif final. Les activités peuvent être fractionnées par tranches de 10 minutes. Des bénéfices supplémentaires sur la santé sont observés lors d’une pratique 45 à 60 minutes/jour.

 

article-nutrition-tramier-activite-physique-bienfaits-forme-sante-2

 

De la théorie à la pratique

Pour profiter au maximum de ses bienfaits et solliciter toutes les fonctions du corps, variez les activités (tableau) :

  • Adaptez vos activités et objectifs selon votre âge, situation physiologique et état de santé (femme enceinte, senior, hospitalisation…) sans négliger la récupération !
  • La régularité est un facteur clé ! Intégrez les activités dans votre emploi du temps. Empruntez toujours les escaliers, emportez avec vous vos affaires de sport, inscrivez-vous à un cours, adhérez à un club…
  • Les activités en groupes (association, entre amis ou collègues, en famille) sont d’excellents moyens d’encourager la pratique et de se motiver ensemble.
  • Dans tous les cas, ne restez pas plus de 2 heures consécutives inactif, que ce soit au domicile ou au bureau. Levez-vous pour vous étirer, faites quelques mouvements…
  • Pratiquez des activités qui vous font plaisir. C’est prouvé, cela favorise le relâchement des muscles et la sensation de plénitude.

30 minutes, un repère vers lequel tendre, en variant les plaisirs !

article-nutrition-tramier-tableau-activite-physique-30-minutes-huile-olive

Le choix des activités physiques est multiple et se décline sous toutes ses formes à l’infini ! Plus l’activité est adaptée et intégrée à son mode de vie, plus il sera facile de la pratiquer de façon régulière. Lorsqu’elle est bien dosée et judicieusement choisie, l’activité physique réunit alors les 2 conditions pour profiter de ses nombreux bienfaits.

Sportivement, la nutritionniste Tramier, Mars 2018

Load More Posts