Reportage vidéo sur un arbre âgé de 3 000 ans

Aujourd’hui, les oliveraies couvrent environ 1 quart de la surface totale de la Crète, dominant pas conséquent le biotope local. La culture de l’olivier est une source d’emploi majeure du secteur agricole grec.

Certains spécimens sont plusieurs fois millénaires en Crète mais seuls deux d’entre eux peuvent être caractérisés de « monumentaux ». Ce premier arbre, que nous vous présentons dans cet article et un autre situé à l’est de la péninsule crétoise. Ce dernier, certainement le plus vieux olivier du monde est perché en haut d’une montagne et domine fièrement la mer Égée non loin de la commune de Kavousi.

Revenons à ce premier arbre, localisé à Vouves, dans la partie australe de cette magnifique île. Il a obtenu le label officiel d’arbre monumental de la très sérieuse Association Municipale des Oliviers de Crète (SEDIK). La forme particulière de son tronc creux, authentique sculpture végétale ayant bravé les outrages du temps, laisse la porte ouverte à toutes les spéculations de ses admirateurs quant à l’origine de son modelage si sensationnel.

Situé à une altitude de 272 m sur le site de « Pano Vuves », près du village de Vouves, dans la localité de Kolymbari, l’olivier millénaire de Vouves appartenait historiquement à un particulier (Mr P.Karapatakis), qui en a fait don à la municipalité de Kolymbari. Voici ses coordonnées GPS qui vous aideront à le localiser : 35.487139, 23.786989

Une variété endémique de Crète :

Cet olivier (Olea europea),  produit des olives « Mastoeidis », connues également sous le nom de « Tsounati ». Cette variété endémique de Crète a été préservée grâce à de nombreuses greffes prélevées sur les innombrables oliviers sauvages (oléastres) présents sur l’île. Comme de nombreux autres oliviers millénaires, il produit encore quelques 300 kilos d’olives tous les 2 ans.

Des olives vertes, tournantes et noires de la variété Tsounati

 

Son tronc présente une structure en spirale inhabituelle, nommée « strifolia ». Littéralement : olivier tordu.

Sa surface irrégulière toute en creux et bosses donne l’impression d’avoir été façonnée par la main de l’homme. Certains y discerneront des visages humains ou  des formes animales, des objets… une véritable œuvre d’art naturelle, qui suscite fascination et enchantement.

Un arbre, une légende…

Parmi ses nombreuses distinctions, cet arbre a été reconnu Monument Naturel en 1997 par la Région de Crète. Une de ses branches fut prélevée pour confectionner les couronnes d’olivier du vainqueur du marathon des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004. Cette opération fut répétée en 2008 à Pékin, ainsi que pour les Jeux de Londres en 2012.

Au premier plan, des massifs taillés à l’image des anneaux olympiques

 

L’olivier de Vouves attire plusieurs milliers de curieux venus du monde entier : officiels, VIP, touristes…

 

L’olivier, mémoire d’une civilisation

L’olivier et l’huile d’olive sont intimement liés à la mythologie, la tradition, la religion en Crète depuis plus de 9 000 ans. Ce sont également des marqueurs historiques de la vie sociale et économique des Crétois.

Les dimensions exceptionnelles de ce titan – dont le diamètre (3,70 m) et le périmètre (8,05 m ) à 0,90 m de hauteur – permettent d’en estimer l’âge canonique. Grâce à une méthode de datation des arbres, des universitaires ont pu en déduire que ce vénérable végétal grossit d’environ 0,6 mm par an. Au vu du diamètre actuel de son tronc, l’olivier de Vouves aurait par conséquent au moins 3000 ans !

Datant de l’antiquité et plus précisément de la période Subminoéne (1100-800 avec. JC), il serait classé en deuxième position des plus vieux oliviers du monde  juste après son congénère situé à Kavousi !