À la découverte du plus vieux olivier du monde !

Aujourd’hui, ce sont près de 40 millions d’oliviers qui s’épanouissent paisiblement en Crète, soit plus de 60 par habitant ! Cette incroyable densité est loin d’être un hasard : lors de notre précédent reportage consacré aux oliviers millénaires crétois, nous avions évoqué l’importance historique de cet atout exceptionnel pour la culture et l’économie de l’île.

Dans ce volet de notre web-série, nous vous emmenons à la rencontre de l’arbre de Kavousi, qui, avec ses 3 500 ans au compteur pourrait tout simplement être le plus vieil olivier du monde !

Tout comme son congénère de Vouves, l’olivier de Kavousi a été sacré arbre « monumental » par la SEDIK, l’Association Municipale des Oliviers de Crète. Les dimensions remarquables de son tronc, ainsi que la proximité avec de nombreux sites archéologiques en font une relique vivante exceptionnelle, témoin du passage des siècles.

Sa localisation est également intéressante à plus d’un titre : situé à une altitude de 252m près du village de Kavousi, dans la localité de Ierapetra, cet olivier est proche de plusieurs sites archéologiques. Dans les ruines dites de «Vrontas », « Kastro» et « Azoria» — datées entre 1350 et 500 av. J.-C. (période minoenne tardive/époque archaïque crétoise) — furent retrouvés de multiples artefacts relatifs à la culture de l’olive et la production de l’huile.

Des olives vertes, tournantes et noires de la variété Muratolia / Tsounati

 

Cet arbre de la variété « Mastoeidis », produit des olives dites « Tsounati » dans la région de Vouves — et qui reçoivent ici l’appellation de « Muratolia ». Comme de nombreux autres oliviers millénaires, il produit encore naturellement 450 kilos de fruits tous les 2 ans. Mais le destin de cet olivier n’est plus de produire des olives mais plutôt d’être contempler tel un vestige bel et bien vivant de l’antiquité.

Son tronc présente un diamètre de 4,90 mètres pour un périmètre de 14,20 mètres à 0,80 m de hauteur environ. On estime sa croissance à approximativement 0,75 mm/an, ce qui ferait de cet olivier millénaire le doyen des arbres de Crête, voire du monde du haut de ses 3 500 ans !

Cela marquerait la première apparition historique de l’olivier durant la période post-palatiale de la civilisation minoenne (1350-1100 av. J.-C.).

En 2004, les habitants de la région de Ierapetra ont proposé d’offrir un rameau ou « cotinos» provenant de cet olivier à la gagnante du marathon féminin des Jeux olympiques d’Athènes se déroulant cette même année ; cette branche fut prélevée en présence d’officiels, de religieux et d’une foule considérable.

Vassilis, présent sur la photo ci-dessus, est le patron de la petite auberge jouxtant notre olivier. il a gentiment accepté de poser près de son arbre sur lequel il veille depuis plus de 50 ans. Son auberge est la seule habitation aux alentours, et il se fera un plaisir de vous concocter une salade grecque ou de délicieuses grillades si vous avez envie de vous restaurer. Son hospitalité est à l’image de celle du peuple Crétois, chaleureuse, sincère et cordiale. Il n’oubliera pas non plus de vous offrir en fin de repas un Raki ou Tsikoudia, la célèbre eau de vie locale.

Les autres épisodes de la web-série sur les oliviers millénaires :

En Crète :

L’olivier millénaire de Vouves

Dans le sud de la France :

L’olivier millénaire de Roquebrune
L’olivier millénaire de Beausoleil

En Corse :

L’olivier millénaire d’Oletta
l’olivier millénaire de Filitosa

D’autres articles sur les oliviers :

L’olivier, l’arbre éternel
Sur la route des oliviers
Épisodes 234 – 5
Les oliviers millénaires en Espagne
La vente record d’un olivier millénaire
Les plus vieux oliviers du monde
Les plus vieux oliviers du reste du monde
Olivier, qui es-tu ?
InfographieL’olivier dans le monde