L’agriculture biologique, entre mode de production et mode de vie

Avec une progression constante depuis les années 2000, l’agriculture biologique représente un marché très dynamique en France. Ce mode de production défend des pratiques de culture et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Dans cet article, Tramier décortique pour vous cette approche en plein essor et vous fait découvrir tous les bénéfices que vous pouvez en retirer.

L’agriculture biologique passée à la loupe

L’agriculture biologique est un mode de production et de transformation respectueux de l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité. Elle apporte également des solutions face au changement climatique en privilégiant les ressources naturelles renouvelables dans le cadre de systèmes agricoles durables.

Les aliments «bio» sont produits à partir d’ingrédients cultivés sans produits chimiques de synthèse, ni OGM. Par ailleurs, l’utilisation d’additifs est très limitée. Au niveau de l’élevage, les animaux disposent nécessairement d’un accès au plein air et d’espace. Ils sont nourris avec des aliments bio et soignés en priorité avec des médecines douces.

 

Un peu d’histoire

En Europe, les premières cultures dites d’agriculture biologique remontent aux années ’20 dans les pays du Nord (Autriche, Allemagne, Suisse et Angleterre). Cette pratique est née de la volonté de certains agriculteurs de mieux respecter la biodiversité en réaction à l’amorce de l’intensification de l’agriculture. Un règlement harmonise désormais les règles au sein de l’Union européenne depuis 1991 au niveau des productions végétales et depuis 1999 pour l’élevage.

En France, l’agriculture biologique se développe dans les années ‘50. Aujourd’hui, plus 26 000 producteurs sont engagés dans la filière bio et 49% des Français disent consommer des produits bio au moins une fois par mois (Baromètre Agence bio/CSA, 2014).

Sous l’impulsion de nombreux organismes, de plus en plus d’initiatives voient le jour. Chaque année, la première quinzaine de juin, le « Printemps BIO » est l’un des temps fort national d’information et de valorisation de l’agriculture biologique et ses produits, avec des centaines d’animations dans toute la France.

 

L’étiquetage des produits « bio », une garantie

L’alogo ABgriculture biologique dispose en France de l’un des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine. La mention « issu de l’agriculture biologique » requiert le respect d’un cahier des charges rigoureux et des contrôles par des organismes certificateurs indépendants.

Le logo « AB » certifie que les aliments ou boissons sont soit « 100% bio » ou, dans le cas des produits transformés, qu’ils contiennent « au moins 95% de produits agricoles bio ». Toutefois, « manger bio » ne signifie pas nécessairement « manger local ». Lisez-bien les étiquettes.

 

 

 

Tramier propose dans sa gamme de produits une huile d’olive vierge extra certifiée « bio » par Écocert Label AB. Cette huile d’olive est extraite à froid au plus près de la nature. Avec son goût fruité et savoureux, elle convient à tous les usages : sauces, salades ou cuissons.huile d'olive bio Tramier

Les produits bio, de multiples bienfaits

L’agriculture biologique favorise la mise en place de pratiques innovantes respectueuses de l’environnement et ses modes de transformation mettent en valeur les caractéristiques naturelles intrinsèques des ingrédients permettant ainsi d’obtenir des produits de haute qualité sanitaire et nutritionnelle.

 

Les méthodes de production biologique sont favorables à plusieurs égards (Agence bio, 2014) :

–  une plus faible présence en composés comme les résidus de pesticides, nitrates et métaux lourds ;

–  des niveaux plus élevés en certains nutriments, notamment en antioxydants, polyphénols et acides gras polyinsaturés dont les acides gras essentiels oméga-3.

En ce mois de juin, propice aux nouveautés, Tramier vous invite à découvrir les multiples facettes des produits issus de l’agriculture biologique.

 

 

 

Nutritionniste Tramier, juin 2016.